Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Les médecins révèlent le lien entre la teinture des cheveux et le cancer Le président libanais prône «le retour en toute sécurité» des déplacés syriens Bahreïn négocie l’achat de S-400 russes Des avions israéliens bombardent une batterie de missiles en Syrie Interview de Macron: 61% des Français «pas convaincus» par la prestation du président Par leur décision sur l’Iran, les USA démontrent leur instabilité dans les négociations Les sanctions américaines: un vulgaire acte de vengeance Blair: «J’ai commis l’irréparable en cédant aux pressions d’Israël» Moscou : la coalition ménage «al-Nosra» pour renverser Assad Le leader catalan propose une rencontre au Premier ministre espagnol Moscou: les raids de la coalition à Raqqa n’ont apporté pour le moment que des milliers de victimes Exercices conjoints de Séoul et Washington au large de la Corée Les forces irakiennes prennent aux Kurdes la principale base militaire dans la province de Kirkouk Pyongyang : Nos programmes nucléaires sont destinés à nous protéger de la destruction Nucléaire: pour Téhéran, le discours de Trump viole l’accord Somalie: 276 morts et 300 blessés dans l’attentat de samedi à Mogadiscio Maroc: démantèlement d’une «cellule terroriste» liée à «Daech» Les Saoudiennes veulent aussi conduire des taxis La cause de la mort prématurée de centaines de milliers d’Européens dévoilée Le refus de délivrer des visas US à des militaires russes inacceptable pour Moscou Rohingyas: Annan pousse l’ONU à faire pression pour un retour des réfugiés Erdogan: la Turquie «n’a pas besoin» de l’UE La Française Audrey Azoulay devient la nouvelle «patronne» de l’Unesco Syrie : une offensive terroriste massive brisée par l’armée près de la frontière irakienne La saison des ouragans n’est pas terminée, Ophelia se rapproche de l’Europe Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Alors que des manœuvres militaires de la Corée du Sud et des Etats-Unis se tiennent, quatre missiles nord-coréens ont atteint les eaux territoriales japonaises. Séoul cherche à déterminer le type de fusée utilisé pour ces nouveaux tirs.

La Corée du Nord tire plusieurs missiles en mer du Japon

D'après Séoul, Pyongyang a tiré ce lundi quatre missiles en mer Orientale (mer du Japon). Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a précisé que trois missiles étaient tombés dans la zone économique exclusive (ZEE) du Japon, qui s'étend jusqu'à 370 kilomètres de ses côtes. 

Si le Nord multiplie les tirs de missiles, c'est seulement la seconde fois que ses engins s'abîment dans la ZEE japonaise. Les engins ont parcouru un millier de kilomètres, atteignant une altitude de 260 kilomètres, a indiqué un porte-parole de l'état-major interarmées sud-coréen. Le responsable sud-coréen cité par Yonhap a jugé possible que l'armée nord-coréenne ait eu recours à des missiles balistiques intercontinentaux «capables d’atteindre le continent américain». Le communiqué publié par Séoul affirme qu'une analyse est menée conjointement avec les Etats-Unis pour déterminer plus précisément la nature des fusées utilisées.

Néanmoins, un militaire américain a néanmoins confié à Reuters sous couvert d'anonymat qu’il n’existait pour l'heure aucune preuve que la Corée du Nord ait procédé au test de missiles balistiques intercontinentaux. 

Le Japon, la Corée du Sud et les Etats-Unis ont dénoncé ces nouveaux tirs de missiles. A Séoul, le président par intérim Hwang Kyo-Ahn a réuni en urgence le Conseil de sécurité nationale, jugeant que les provocations nord-coréennes représentaient «une menace immédiate et réelle» pour son pays. Le premier-ministre japonais Shinzo Abe a aussi estimé que ces tirs répétés de la Corée du Nord étaient une provocation et une menace pesant sur la sécurité nationale japonaise. Washington a pour sa part «condamné fermement» le lancement des quatre missiles et promis «d'utiliser toute la gamme des moyens à disposition contre cette menace croissante».

Il est à noter que les tirs effectués par Pyongyang interviennent alors que se tiennent des manœuvres militaires conjointes à la Corée du Sud et aux Etats-Unis. Ces exercices, nommés «Foal Eagle», sont perçus par la Corée du Nord comme la répétition générale d'une invasion de son territoire. La semaine dernière, Pyongyang avait mis en garde Séoul et Washington, promettant une réponse «sans merci» en cas de violation de son intégrité territoriale.

Source : agences et rédaction

06-03-2017 | 10:06
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Recherche
Vers le haut