Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Des ONG s’alarment du «chaos» en Centrafrique États-Unis : l’auteur d’une fusillade mortelle arrêté après une chasse à l’homme Licences d’armes vers l’Arabie saoudite: Amnesty dénonce «l’immoralité» de la Wallonie L’Iran va accélérer son programme balistique malgré les pressions Sans merci : le récit d’un médecin au Yémen Kenya : l’opposition appelle à des manifestations de masse le jour de la présidentielle «La Birmanie a échoué à protéger la minorité Rohingya», accuse l’ONU Yémen : l’éducation de millions d’enfants menacée en raison de l’offensive, selon l’UNICEF Un coup «inimaginable» au moment «inattendu», de nouvelles menaces de Pyongyang contre les USA Bahreïn : 4 000 prisonniers sont la cible d’une vengeance politique Pyongyang assemblerait un nouveau sous-marin porteur de missiles balistiques Le chef du Parlement koweitien expulse la délégation israélienne d’une conférence en Russie Catalogne : En cas de suspension de l’autonomie par Madrid, l’indépendance sera officiellement votée Réconciliation palestinienne : le Hamas rejette une «ingérence flagrante» des USA Afghanistan: les talibans attaquent une base militaire, au moins 43 soldats tués Les terroristes envisageraient de répéter le 9/11 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson, se rendra en Russie «dans les semaines à venir» afin d'y rencontrer son homologue Sergueï Lavrov, a annoncé le ministère des Affaires étrangères britannique samedi.

Boris Johnson en visite en Russie.

Il s'agit de la première visite d'un ministre britannique à Moscou depuis plus de cinq ans, Londres étant l'un des plus ardents défenseurs des sanctions occidentales contre Moscou pour son rôle dans la crise en Ukraine.

«Le ministre (...) a accepté une invitation du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov de se rendre en visite à Moscou dans les semaines à venir», indique le communiqué du Foreign Office.

«Cela n'est pas un retour à la normal, et le ministre continuera de se montrer ferme sur les sujets sur lesquels nous avons des divergences» avec la Russie, souligne le communiqué, précisant que la Syrie et l'Ukraine figureront au menu des discussions.

Les relations entre la Grande-Bretagne et la Russie ont été assombries ces dernières années par l'enquête britannique sur la mort à Londres en 2006 de l'ex-agent du FSB (services secrets russes) Alexandre Litvinenko, ainsi que par la guerre en Syrie.

Fin janvier, Boris Johnson avait cependant déclaré que le Royaume-Uni pourrait «reconsidérer» sa politique sur la Syrie en s'alliant avec la Russie et en acceptant le maintien du président syrien Bachar el-Assad au pouvoir.

«Je reconnais les inconvénients et les risques d'une volte-face complète, consistant à soutenir les Russes, Assad. Mais je dois aussi être réaliste sur le fait que la situation a changé et il se pourrait que nous devions reconsidérer notre façon d'aborder» le conflit syrien, a dit M. Johnson devant la chambre des Lords.

Mardi, Boris Johnson s'en est toutefois pris nommément à la Russie et à la Chine, coupables selon lui d'«empêcher toute action contre les auteurs d'attaques chimiques en Syrie», après le rejet d'une résolution de l'Onu réclamant des sanctions.

Source: agences et rédaction

04-03-2017 | 14:32
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut