Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Sayed Nasrallah: «Ce qui se passe aujourd’hui est un signe annonciateur de la victoire définitive» Cinq tours à Londres évacuées immédiatement pour risques d’incendie Un cadeau précieux... fait avec amour Journée mondiale d’al-Qods: manifestations à Bahreïn et en Irak (photos) La Journée mondiale d’al-Qods célébrée en Iran (photos) L’Occident doit changer de cap pour sauver l’accord nucléaire, prévient Téhéran Yémen: l’ONU s’attend à 300.000 cas de choléra fin août La marine russe tire des missiles Kalibr contre «Daech» en Syrie Pakistan: explosion devant un QG de la police à Quetta, au moins 11 morts La Corée du Nord a testé un nouveau moteur pour ses missiles Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Attaqué de toutes parts pour son premier décret sur l’immigration, Donald Trump a l’intention de signer un deuxième décret afin d’exclure l’Irak du document, en raison du rôle clé de ce pays dans la lutte contre «Daech».

L’Irak sera exclu du nouveau décret US sur l’immigration

L'Irak sera exclu de la liste des pays visés par le nouveau décret sur l'immigration qu'envisage de rendre public le président américain Donald Trump en remplacement du premier, annonce l'agence Associated Press, citant des responsables américains anonymes.

Selon l'agence, la décision de l'administration Trump est due aux pressions exercées par le Pentagone et le Département d'État américain qui ont exhorté la Maison Blanche à réviser l'inclusion de l'Irak dans cette liste en raison du rôle clé joué par ce pays dans la lutte contre «Daech». Les six autres pays resteront dans la liste du nouveau décret.

Associated Press indique également que Donald Trump entend signer le nouveau décret dès ce mercredi.

Afin de contrer la menace terroriste aux États-Unis, Donald Trump a signé, vendredi 27 janvier, un décret intitulé «Sur la protection de la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux États-Unis». Le document interdit pendant trois mois l'entrée sur le sol américain de ressortissants de sept pays musulmans, à savoir l'Irak, l'Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen. Le décret suspend par ailleurs l'accueil de réfugiés sur le territoire américain pendant 120 jours et bloque pour un délai indéterminé l'accueil de réfugiés en provenance de Syrie.

Les mesures annoncées par la nouvelle administration américaine figuraient dans le programme électoral du candidat républicain, qui avait également envisagé d'interdire à tous les musulmans de se rendre aux États-Unis.

Suite à de nombreuses protestations soulevées par ce document, le juge fédéral de Seattle a pris la décision de bloquer temporairement ce décret au niveau national. Néanmoins, une cour d'appel des États-Unis a refusé de suspendre le décret du président Donald Trump sur l'immigration jusqu'à la signature d'un nouveau décret.

Source : agences

01-03-2017 | 11:56
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut