Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

L’armée syrienne et la Résistance islamique annoncent le début de la libération du jurd de Ersal Sayed al-Houthi à sayed Nasrallah: Le Yémen prêt à aider la Résistance islamique contre «Israël» Maroc: une manifestation interdite vire à l’affrontement, des dizaines de blessés Berlin gèle ses livraisons d’armement à la Turquie (Bild) Séoul exhorte Pyongyang à répondre à sa proposition de dialogue Des entreprises américaines s’opposent aux sanctions antirusses Diplomate russe: les USA remplissent «très mal» leur part de l’accord nucléaire avec l’Iran Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> Europe

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L'ambassadrice américaine à l'Onu a affirmé mardi que les Etats-Unis étaient prêts à améliorer leur relation avec la Russie mais sans compromettre leur soutien à l'Otan et à l'Union européenne (UE).

Les Etats-Unis fermes dans le soutien à l'Otan et l'UE.

«Les Etats-Unis pensent qu'il est possible d'avoir une meilleure relation avec la Russie, puisque après tout nous sommes confrontés aux mêmes menaces», a déclaré Nikki Haley.

«Une coopération plus étroite avec la Russie ne peut se faire au détriment de la sécurité de nos amis européens et nos alliés», a-t-elle toutefois souligné.

Les déclarations de campagne du président Donald Trump contre l'Union européenne ou émettant des doutes sur l'Alliance transatlantique ont semé le trouble en Europe au moment où la Russie affirme de nouveau sa puissance.

«Les tentatives de la Russie de déstabiliser l'Ukraine» sont parmi les défis les plus sérieux que le continent doit affronter, a d'ailleurs souligné Mme Haley, qui en veut pour preuve la résurgence récente des violences dans l'est de l'Ukraine, que se disputent les rebelles pro-russes et Kiev.

Mme Haley a assuré que le soutien des Etats-Unis à l'Otan «ne faiblira pas», même si l'Amérique veut laisser la porte ouverte à d'autres alliés.

Elle a aussi souligné que les contentieux avec l'Union européenne ne devaient pas être interprétés comme un changement dans le soutien que Washington apporte à l'UE.

Elle a affirmé, après que le président américain a laissé planer le doute, que comme l'Union européenne, les Etats-Unis avaient l'intention de maintenir les sanctions contre la Russie tant que «Moscou ne se retirera pas de la Crimée».

Source: agences et rédaction

22-02-2017 | 09:40
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut