Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Sayed Nasrallah: «Ce qui se passe aujourd’hui est un signe annonciateur de la victoire définitive» Un cadeau précieux... fait avec amour Attentat déjoué à La Mecque: l’Iran condamne, se dit prêt à coopérer Philippines: le chef du groupe «Daech» aurait fui Marawi, selon l’armée L’ONU rejette les accusations d’«Israël» sur le Hezbollah maquillé en ONG La Russie a intercepté 14 avions étrangers près de ses frontières cette semaine (rapport) Belgique: huit princesses émiraties condamnées pour traite d’êtres humains Arabie saoudite: Le prince des fiascos veut devenir roi Centres de torture au Yémen : les Etats-Unis auraient leurs entrées Le Hezbollah condamne l’attentat déjoué à La Mecque: la pensée criminelle touche tout le monde sans discrimination Cinq tours à Londres évacuées immédiatement pour risques d’incendie Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le leader de la Révolution islamique en Iran sayed Ali Khamenei a affirmé, lors de la conférence de soutien à l'Intifada palestinienne, que «l'Iran soutient tout groupe qui reste attaché au principe de la résistance».

Sayed Khamenei : l’Iran soutient tout groupe qui reste attaché au principe de la résistance

La sixième conférence de soutien à l'Intifada qui a ouvert ses travaux ce mardi 21 février à Téhéran et durera deux jours, a débuté avec le discours du leader de la Révolution islamique, l'Ayatollah Ali Khamenei.

Le leader de la Révolution a tenu d'abord à souhaiter la bienvenue aux participants à cette conférence avant de rappeler «la douloureuse histoire de la Palestine» et «les atrocités subies par cette nation patiente, endurante et résistante» qui ne cesse de «chercher la liberté, la vérité et la justice».

«La présente conférence se déroule dans l'une des plus difficiles circonstances qu'ait jamais connu le monde et la région. Le Moyen-Orient qui a toujours soutenu le peuple palestinien est en crise. Ces crises que traversent plusieurs pays de la région ont fait perdre l'intérêt pour la cause palestinienne, et l'idéal sacré qu'est la libération de Qods. De ces crises seules profitent les puissances qui ont créé l’entité sioniste au cœur de la région pour la déstabiliser, et en faire un éternel terrain de combats et de guerre». C'est ainsi que les alliés d'«Israël» comptent en effet épuiser les ressources humaines et naturelles de la région, a indiqué sayed Khamenei.

Le Leader a critiqué «la négligence de certains Etats» qui ont permis aux grandes puissances de faire monter les peuples de la région «les uns contre les autres» dans le stricte objectif de classer au second plan l'occupation illégale de la Palestine par «Israël». Pour l'Ayatollah Khamenei, «certaines divergences au sein de l'oumma islamique sont naturelles», et là, il y a toujours la possibilité de dialogue. Mais il existe des divergences exogènes et «créées par l'ennemi» qu'il faut surmonter en se réunissant autour des causes communes comme celle de la Palestine.

Sayed Khamenei a rappelé l'importance qu'il y a à créer un climat «d'entraide, de harmonie, de coopération» inter islamique pour venir en aide au peuple palestinien : «l'importance du soutien politique aux palestiniens ne devra jamais être ignorée. C'est une priorité pour le monde musulman et pour tous ceux qui respectent la liberté».

Le Leader est revenu sur les «critiques» qui visent aujourd'hui «la résistance» ou encore «l'intifada» : «Ces parties prétendent que la résistance à Israël n'a pas pu en plusieurs décennies rapporter la liberté aux palestiniens. Par conséquent, la méthode qui consiste à résister à Israël demande à être revisitée. La réponse à ce genre de critique est ceci : s'il est vrai que la résistance n'a pas encore atteint son objectif, à savoir la libération totale de la Palestine, il est aussi vrai qu'elle a gardé vivace la cause palestinienne. Et on est enclin à se demander dans quel état se serait trouvé l'oumma islamique, s'il n'y avait pas eu l'idée de résister à l'ennemi? Le plus grand acquis de cette lutte contre l'occupant aura été le fait de barrer la route aux projets sionistes».

Le Leader de la Révolution a ensuite salué la résistance palestinienne pour avoir «entraîné l'ennemi dans une guerre d'usure», en faisant de la sorte l'échec à son projet de dominer toute la région du Moyen-Orient.

«Gaza s'est transformé aujourd'hui en une citadelle imprenable pour la résistance et en plusieurs guerres, Gaza a bien montré que l’entité israélienne est bien plus faible pour pouvoir tenir tête à tout un peuple. Gaza résiste en dépit des années de blocus économique».

L’ayatollah Khamenei a rendu hommage à tous les groupes palestiniens «Saraya al Quds du Jihad islamique de la Palestine, Brigades Qassam du Hamas, Kataeb al Shohada du Fatah, Kataeb Mustaphaha de l'OLP» qui ont tous contribué au prix de leur sang aux guerres pour la libération de la Palestine.

En outre, le Leader a invité la Résistance palestinienne à tirer leçon du passé et à place «la cause palestinienne» au-dessus de toutes les questions qui se trouvent à l'origine des divergences inter-islamique. «Les groupes de résistance devront éviter de se mêler à ces dossiers litigieux».

L'Iran, selon l'Ayatollah Khamenei a une position de principe dans le dossier palestinien qui reste indéfectible et indépendant de toute considération : «l'Iran soutient tout groupe qui reste attaché au principe de la résistance. Il s'éloigne de tous les autres qui quittent le chemin de résister. La profondeur de nos relations avec les groupes de résistance est fonction de leur attachement au principe de résistance».

Et de signaler : les «marchandages en coulisse» qui se font en ce moment avec «Israël» et qui visent tous à «louvoyer l'Intifada de son vrai objectif», n’influenceront pas sur la détermination de la Résistance. Elle est beaucoup plus «intelligente» que ce que ses ennemis pensent : «Elle ne tombera pas dans ce piège».

Source : presstv et rédaction

21-02-2017 | 12:18
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut