Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
«Israël» pas prêt à faire la guerre pour les Saoudiens, disent les experts Maduro promet à l’opposition des élections présidentielles en échange d’une levée des sanctions US France: début du procès du «tireur de Paris» Abdelhakim Dekhar Irak: l’armée a repris Rawa, dernière localité du pays tenue par «Daech» Zimbabwe : arrestations autour de Mugabe, l’ex-vice-président de retour Séisme en Iran: 436 morts, situation encore critique Pour l’Iran, l’attitude «partiale» de Paris aggrave les crises au Moyen-Orient Le Congrès américain vote 700 milliards de dollars pour la défense Eisenkot aux médias saoudiens : «Israël» prêt à partager avec l’Arabie des renseignements sur l’Iran Syrie: plus de 1.200 sites terroristes éliminées en une semaine «Israël» viole le droit international au Golan et dans les territoires occupés, dit l’ONU D’où proviennent les armes conservées dans les dépôts de «Daech»? Syrie: nouvel assaut de l’armée à Boukamal, dernière ville tenue par «Daech» Michel Aoun attendra le retour de Saad Hariri de Paris pour toute décision sur le gouvernement Assad : les développements régionaux confirment la justesse des politiques adoptées par la Syrie Une Française achète un appareil photo soviétique… et retrouve le garçon des photos qu’il contenait Une ONG affirme que les militaires birmans ont commis des viols contre les Rohingyas Un attentat-suicide perpétré par quatre femmes fait 12 morts au Nigeria Manœuvres aéronavales américano-japonaises, sur fond de tensions avec la Corée du Nord Après accord avec l’Arabie saoudite, Hariri devrait arriver en France «dans les prochains jours» Détention de Hariri : une affaire de dignité nationale, dit le président du Parlement Rohingyas: Washington opposé à des sanctions US contre la Birmanie «pour l’heure» France: le terroriste Mehdi Nemmouche inculpé pour «enlèvement et séquestration» Le prince bin Moqrin a été attaqué par un chasseur saoudien, selon Yediot Aharonot Lavrov : Moscou et Téhéran continueront de coordonner leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Médecins sans frontières a soigné 55.000 blessés de guerre au Yémen en près de deux ans, a déclaré mercredi le chef de mission de l’ONG dans ce pays, appelant les parties en conflit à faciliter l’accès de la population à l’aide humanitaire.

MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans le conflit au Yémen

«Depuis l’escalade des violences en mars 2015, MSF a soigné plus de 55.000 blessés dans le pays», a déclaré Djoen Besselink, au cours d’une conférence de presse à Amman.

Une coalition militaire arabe sous commandement saoudien mène depuis mars 2015 une offensive au Yémen. Selon l’ONU, plus de 7.400 personnes ont été tuées et plus de 40.000 blessées dans le pays, touché par une grave crise humanitaire.

L’ONU ne cesse de réclamer une trêve afin de permettre la distribution d’aides humanitaires à la population mais les médiations onusiennes et sept cessez-le-feu ont jusque-là échoué.

«Nous appelons les organisations d’aide internationales et les gouvernements donateurs à œuvrer avec MSF pour assurer que l’aide est bien distribuée à toutes les personnes dans le besoin et pour augmenter la réponse humanitaire là où cela est nécessaire», a dit Besselink.

Il a rappelé que des services médicaux avaient été directement touchés par les attaques. «Quatre structures de MSF ont été touchées par les raids aériens», a-t-il dit notamment.

«Les parties en conflit doivent aider les organisations d’aide à atteindre les personnes les plus nécessiteuses. Les fournitures médicales doivent pouvoir entrer dans le pays et être transportées à ceux qui en ont le plus besoin», a-t-il ajouté, appelant en outre à l’ouverture des ports et aéroports notamment aux personnels étrangers.

Un blocus maritime et aérien a été mis en place par la coalition arabe sur les territoires occupés par les Houthis.

De son côté, Tammam Aloudat, directeur médical adjoint de MSF, a souligné que de nombreux Yéménites souffraient de la faim, de maladies, de la hausse des prix, de la pénurie des services et produits de première nécessité, comme l’électricité, et n’avaient pas accès à l’eau potable.

Il a indiqué que l’ONG avait «effectué 28.700 opérations chirurgicales».

Aloudat a également affirmé que 26 employés de MSF et patients avaient été tués par des bombardements sur des structures médicales.

Il a appelé «toutes les parties à protéger les civils et les travailleurs médicaux, et à permettre aux blessés et aux patients d’avoir accès aux soins de santé».

Source: agences

16-02-2017 | 15:49
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut