Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Sayed Nasrallah: ’ Ce qui se passe aujourd’hui est un signe annonciateur de la victoire définitive’ Journée mondiale d’al-Qods: manifestations à Bahreïn et en Irak (photos) La Journée mondiale d’al-Qods célébrée en Iran (photos) Les Iraniens célèbrent la Journée mondiale d’al-Qods Moscou sûr «à près de 100%» de la mort de Baghdadi L’Occident doit changer de cap pour sauver l’accord nucléaire, prévient Téhéran Yémen: l’ONU s’attend à 300.000 cas de choléra fin août La marine russe tire des missiles Kalibr contre «Daech» en Syrie Pakistan: explosion devant un QG de la police à Quetta, au moins 11 morts La Corée du Nord a testé un nouveau moteur pour ses missiles Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Médecins sans frontières a soigné 55.000 blessés de guerre au Yémen en près de deux ans, a déclaré mercredi le chef de mission de l’ONG dans ce pays, appelant les parties en conflit à faciliter l’accès de la population à l’aide humanitaire.

MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans le conflit au Yémen

«Depuis l’escalade des violences en mars 2015, MSF a soigné plus de 55.000 blessés dans le pays», a déclaré Djoen Besselink, au cours d’une conférence de presse à Amman.

Une coalition militaire arabe sous commandement saoudien mène depuis mars 2015 une offensive au Yémen. Selon l’ONU, plus de 7.400 personnes ont été tuées et plus de 40.000 blessées dans le pays, touché par une grave crise humanitaire.

L’ONU ne cesse de réclamer une trêve afin de permettre la distribution d’aides humanitaires à la population mais les médiations onusiennes et sept cessez-le-feu ont jusque-là échoué.

«Nous appelons les organisations d’aide internationales et les gouvernements donateurs à œuvrer avec MSF pour assurer que l’aide est bien distribuée à toutes les personnes dans le besoin et pour augmenter la réponse humanitaire là où cela est nécessaire», a dit Besselink.

Il a rappelé que des services médicaux avaient été directement touchés par les attaques. «Quatre structures de MSF ont été touchées par les raids aériens», a-t-il dit notamment.

«Les parties en conflit doivent aider les organisations d’aide à atteindre les personnes les plus nécessiteuses. Les fournitures médicales doivent pouvoir entrer dans le pays et être transportées à ceux qui en ont le plus besoin», a-t-il ajouté, appelant en outre à l’ouverture des ports et aéroports notamment aux personnels étrangers.

Un blocus maritime et aérien a été mis en place par la coalition arabe sur les territoires occupés par les Houthis.

De son côté, Tammam Aloudat, directeur médical adjoint de MSF, a souligné que de nombreux Yéménites souffraient de la faim, de maladies, de la hausse des prix, de la pénurie des services et produits de première nécessité, comme l’électricité, et n’avaient pas accès à l’eau potable.

Il a indiqué que l’ONG avait «effectué 28.700 opérations chirurgicales».

Aloudat a également affirmé que 26 employés de MSF et patients avaient été tués par des bombardements sur des structures médicales.

Il a appelé «toutes les parties à protéger les civils et les travailleurs médicaux, et à permettre aux blessés et aux patients d’avoir accès aux soins de santé».

Source: agences

16-02-2017 | 15:49
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut