Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
«Israël» pas prêt à faire la guerre pour les Saoudiens, disent les experts Maduro promet à l’opposition des élections présidentielles en échange d’une levée des sanctions US France: début du procès du «tireur de Paris» Abdelhakim Dekhar Irak: l’armée a repris Rawa, dernière localité du pays tenue par «Daech» Zimbabwe : arrestations autour de Mugabe, l’ex-vice-président de retour Séisme en Iran: 436 morts, situation encore critique Pour l’Iran, l’attitude «partiale» de Paris aggrave les crises au Moyen-Orient Le Congrès américain vote 700 milliards de dollars pour la défense Eisenkot aux médias saoudiens : «Israël» prêt à partager avec l’Arabie des renseignements sur l’Iran Syrie: plus de 1.200 sites terroristes éliminées en une semaine «Israël» viole le droit international au Golan et dans les territoires occupés, dit l’ONU D’où proviennent les armes conservées dans les dépôts de «Daech»? Syrie: nouvel assaut de l’armée à Boukamal, dernière ville tenue par «Daech» Michel Aoun attendra le retour de Saad Hariri de Paris pour toute décision sur le gouvernement Assad : les développements régionaux confirment la justesse des politiques adoptées par la Syrie Une Française achète un appareil photo soviétique… et retrouve le garçon des photos qu’il contenait Une ONG affirme que les militaires birmans ont commis des viols contre les Rohingyas Un attentat-suicide perpétré par quatre femmes fait 12 morts au Nigeria Manœuvres aéronavales américano-japonaises, sur fond de tensions avec la Corée du Nord Après accord avec l’Arabie saoudite, Hariri devrait arriver en France «dans les prochains jours» Détention de Hariri : une affaire de dignité nationale, dit le président du Parlement Rohingyas: Washington opposé à des sanctions US contre la Birmanie «pour l’heure» France: le terroriste Mehdi Nemmouche inculpé pour «enlèvement et séquestration» Le prince bin Moqrin a été attaqué par un chasseur saoudien, selon Yediot Aharonot Lavrov : Moscou et Téhéran continueront de coordonner leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> PRESSE >> Occidentale >> Presse occidentale

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le Hezbollah a été renforcé par ses victoires sur le terrain dans le conflit en Syrie. C'est ce qu'a affirmé mercredi le quotidien britannique Financial Times, qui explique que la résistance libanaise gagne en expérience et acquiert des armes en se battant aux côtés de l’armée syrienne.

Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien

Lorsque les combattants du groupe sont allés en Syrie pour principalement combattre les terroristes, «de nombreux observateurs ont prédit un affaiblissement du Hezbollah et qu'un coup serait porté à sa réputation en tant que principal ennemi d'Israël, après avoir été attiré dans un conflit sectaire. Toutefois, le Hezbollah (...) semble aujourd'hui plus fort, en étant l'un des principaux gagnants de la guerre en Syrie», écrit Erika Solomon.

Le Hezbollah se bat officiellement depuis 2013 en Syrie aux côtés de l'armée syrienne et des alliés. Présent dans différentes régions du pays, il a perdu depuis un grand nombre de combattants.

«Le Hezbollah est le numéro un des combattants pro-régime en Syrie», a affirmé un commandant extrémiste au Financial Times. «Nous n'avons jamais capturé de combattant du Hezbollah durant les dernières étapes de la bataille (d'Alep), ou si nous l'avons fait, ils n'ont pas révélé leur identité car ils savent qu'ils sont des prisonniers précieux», a-t-il ajouté.

Quant à «Israël», il ne cache pas son inquiétude. «La plus grande préoccupation pour Israël sont les leçons tirées par le Hezbollah en Syrie», confie un responsable de l'armée israélienne au journal. «Ils sont en train d'apprendre. Je ne sais pas à quel point ces leçons sont pertinentes pour un conflit avec Israël, mais l'expérience est importante», a-t-il ajouté.

En juillet 2006, une guerre de 33 jours avait opposé le Hezbollah à «Israël». Plus de 1.200 Libanais ont été tués par les raids israéliens, principalement des civils. Selon un rapport de Human Rights Watch, publié le 5 septembre 2006, les Libanais ont été victimes d'attaques israéliennes menées sans distinction entre la population civile et les combattants du Hezbollah. Côté israélien, les 160 morts sont en majorité des militaires.

Source : sites web et rédaction

16-02-2017 | 15:31
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut