Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Un ministre israélien invite le roi saoudien à prendre l’initiative du dialogue avec «Tel-Aviv» Les renseignements allemands ont espionné la Maison Blanche Policier poignardé dans un aéroport américain: le FBI enquête sur un «acte de terrorisme» Sayed Khamenei: défendre la Palestine c’est défendre la vérité Syrie: Macron ne voit pas de successeur légitime à Bachar Al-Assad «Daech» a détruit la mosquée Al-Nouri, emblème du vieux Mossoul Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Arabie: Un militant détenu depuis son retour forcé Les Qataris se ruent dans les supermarchés après la fermeture de l’unique frontière du pays L’aviation nord-coréenne s’entraîne à frapper les porte-avions US Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement UE: protection accordée à plus de 700.000 demandeurs d’asile en 2016 L’imam Khomeiny de la naissance à la révolution Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Palestine

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Les Palestiniens ont qualifié samedi de «discrimination flagrante» la décision de Washington de bloquer à l'Onu la nomination de l'ancien Premier ministre palestinien Salam Fayyad comme émissaire des Nations unies en Libye.

Les Palestiniens dénoncent le veto américain à l'Onu contre Salam Fayyad

«Bloquer cette nomination constitue un cas flagrant de discrimination fondé sur la base d'une identité nationale», a déploré dans un communiqué Hanane Achraoui, une dirigeante palestinienne et membre du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

«Il est impensable que l'ambassadeur des Etats-Unis bloque la décision du secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres de nommer l'ancien Premier ministre palestinien Salam Fayyad comme envoyé de l'Onu, en prenant comme piètre excuse que +l'Onu a été injuste en faveur de l'Autorité palestinienne aux détriments de nos alliés en Israël+», dénonce Mme Achraoui.

Antonio Guterres avait informé cette semaine le Conseil de sécurité de son intention de nommer Salam Fayyad à la tête d'une mission en Libye pour aider à la reprise des discussions sur un accord politique chancelant.

«Depuis trop longtemps, les Nations unies ont injustement favorisé l'Autorité palestinienne au détriment de nos alliés en Israël», a fait valoir l'ambassadrice américaine à l'Onu Nikki Haley dans un communiqué.

«Depuis trop longtemps, les Nations unies ont injustement favorisé l'Autorité palestinienne au détriment de nos alliés en Israël», a fait valoir l'ambassadrice américaine à l'Onu Nikki Haley dans un communiqué, en exprimant sa «déception» à propos de cette nomination.

«Les Etats-Unis ne reconnaissent pas actuellement un Etat palestinien ou ne soutiennent pas le signal que cette nomination enverrait aux Nations unies. Cependant nous encourageons les deux parties à unir leurs efforts directement pour trouver une solution», a-t-elle ajouté. Elle a ensuite promis devant l'Onu de défendre les intérêts d'«Israël».

Le chef de l'Onu avait donné au Conseil de sécurité jusqu'à vendredi soir pour étudier sa proposition.

Salam Fayyad, 64 ans, a été Premier ministre de l'Autorité palestinienne de 2007 à 2013 et a aussi été ministre des Finances à deux reprises.

Il devait remplacer l'Allemand Martin Kobler, qui était l'émissaire de l'Onu en Libye depuis novembre 2015.

Il s'agissait de la première nomination majeure d'un émissaire dans une zone de conflit par Guterres depuis son arrivée à la tête de l'Onu début janvier.

Après son élection mais avant son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump avait critiqué une résolution de l'Onu adoptée en décembre - à la faveur d'une abstention des Etats-Unis - qui réclamait la fin des colonies israéliennes.

Source: sites web

11-02-2017 | 14:58
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut