Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Renforcement des sanctions: Téhéran juge illégitimes certaines démarches de Washington GB: pour la première fois, une femme dirige la garde de la reine Pyongyang compare Trump à Hitler Ukraine: explosion d’une voiture à Kiev, un soldat tué Téhéran accuse les USA de «flirter» avec le terrorisme «Les USA préparent une provocation cynique sans précédent en Syrie», selon un sénateur russe Maroc: nouveaux heurts entre manifestants et forces de l’ordre à al-Hoceima Crise au Golfe: un républicain US menace de bloquer les ventes d’armes aux pays du CCG Malgré les sanctions, «la Russie ne poursuivra pas le chemin souhaité par l’Occident» France: l’ex-Premier ministre Manuel Valls quitte le Parti socialiste Après la remise en vigueur partielle de son décret migratoire, Trump crie victoire Migrants de Calais: la justice française ordonne des mesures d’aide Syrie: Lavrov appelle Tillerson à empêcher les provocations contre l’armée gouvernementale Irak: les deux tiers du vieux Mossoul repris à «Daech» Rejetant le diktat des pays arabes, le Qatar refuse de rompre avec l’Iran Londres: une manifestation contre les violences policières dégénère, 2 policiers blessés Durant l’Euro 2016, «Daech» voulait frapper la France à la voiture piégée USA: des sites gouvernementaux piratés par des messages pro-«Daech» Au Pakistan, triste Aïd après un incendie qui fait 153 morts Sayed Khameneï: la frappe balistique des gardiens de la Révolution contre les terroristes en Syrie est un grand exploit L’Iran veut approfondir ses relations avec le Qatar (Rohani) Bahreïn: suspendu par les autorités, le quotidien Al-Wasat licencie ses employés Le leader de «Daech» Al-Baghadi aurait été tué dans une frappe russe Les USA avancent leurs conditions pour des négociations avec Pyongyang Afghanistan: attentat-suicide contre une mosquée à Kaboul, au moins 4 martyrs Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Liban

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Un juge libanais a ordonné la fermeture temporaire d’une décharge proche de l’aéroport de Beyrouth en raison d’un afflux de mouettes qui présente un risque pour les avions, a indiqué jeudi un avocat.

Liban: une décharge fermée car les mouettes risquent de perturber les avions

Le juge Hassan Hamdan a pris la décision «de fermer les portes» de la décharge Costa Brava, ouverte depuis quelques mois pour pallier l’absence de sites de traitement des ordures à Beyrouth, selon Me Hani al-Ahmadiya, un avocat qui milite pour sa fermeture.

Cette mesure a été prise au lendemain d’une déclaration du ministère des Transports Youssef Fenianos qui s’est inquiété de la forte augmentation du nombre d’oiseaux attirés par l’amoncellement de déchets.

«Nous sommes aujourd’hui face à une urgence (…) Les oiseaux présentent un danger pour l’aviation civile», a affirmé Fenianos à l’issue d’une rencontre avec le Premier ministre libanais Saad Hariri.

La décharge de Costa Brava a été implantée en bordure du tarmac de l’aéroport international de Beyrouth. Elle est l’un des trois dépotoirs « temporaires » créés en mars 2016 par le précédent gouvernement pour tenter de mettre fin à une crise des déchets qui a frappé Beyrouth et sa banlieue à l’été 2015.

Le plan du gouvernement prévoyait que ces sites comprennent une installation de traitement de déchets, mais celle-ci n’a jamais vu le jour.

De ce fait, les déchets se sont accumulés jusqu’à atteindre une hauteur de neuf mètres et dégagent des odeurs nauséabondes qui parviennent aux voyageurs à l’arrivée.

Les militants de l’environnement mettent en garde depuis des mois contre le fait que la décharge attire de plus en plus de rongeurs et surtout des oiseaux de mer, susceptibles de perturber le décollage ou l’atterrissage des avions, comme l’a mis en garde le syndicat des pilotes libanais.

La crise des déchets, à laquelle aucune solution permanente n’a été trouvée, est l’un des nombreux défis à relever pour le nouveau gouvernement libanais formé le 18 décembre dans un pays qui a connu une paralysie politique pendant deux ans.

Source : AFP

12-01-2017 | 15:58
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut