Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Hariri : je serai à Beyrouth pour le 22/11 et je discuterais les positions politiques avec Aoun Des sous-marins britanniques lanceraient des drones pour espionner les Russes MBS prend en otage deux enfants de Hariri Gebran Bassil à RT : la souveraineté du Liban n’est pas «à vendre» Moscou refuse de proroger la mission d’enquête sur les armes chimiques en Syrie N’oubliez jamais où vous vous garez. Cet automobiliste allemand l’a compris 20 ans après Le programme balistique de l’Iran «ne regarde pas» la France, affirme Velayati Le Premier ministre libanais Saad Hariri est arrivé à Paris Pays-Bas: les femmes terroristes inquiètent les services de renseignement Pyongyang créerait son premier sous-marin doté de missiles balistiques «Israël» pas prêt à faire la guerre pour les Saoudiens, disent les experts Maduro promet à l’opposition des élections présidentielles en échange d’une levée des sanctions US France: début du procès du «tireur de Paris» Abdelhakim Dekhar Irak: l’armée a repris Rawa, dernière localité du pays tenue par «Daech» Zimbabwe : arrestations autour de Mugabe, l’ex-vice-président de retour Séisme en Iran: 436 morts, situation encore critique Pour l’Iran, l’attitude «partiale» de Paris aggrave les crises au Moyen-Orient Le Congrès américain vote 700 milliards de dollars pour la défense Eisenkot aux médias saoudiens : «Israël» prêt à partager avec l’Arabie des renseignements sur l’Iran Syrie: plus de 1.200 sites terroristes éliminées en une semaine «Israël» viole le droit international au Golan et dans les territoires occupés, dit l’ONU D’où proviennent les armes conservées dans les dépôts de «Daech»? Syrie: nouvel assaut de l’armée à Boukamal, dernière ville tenue par «Daech» Michel Aoun attendra le retour de Saad Hariri de Paris pour toute décision sur le gouvernement Assad : les développements régionaux confirment la justesse des politiques adoptées par la Syrie Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Liban

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Washington a nié mercredi que des véhicules blindés manœuvrés par le Hezbollah lors d'un défilé militaire en Syrie proviennent de livraisons d'équipement américain destinées à l'armée libanaise, comme l'affirme une source militaire israélienne.

Washington: le Hezbollah n’a pas utilisé des blindés destinés à l’armée libanaise

Des images diffusées en novembre montraient des combattants de la Résistance islamique du Hezbollah équipés de véhicules blindés américains M113 lors d'un important défilé militaire du Hezbollah à Qousseir, une ville syrienne proche de la frontière libanaise.

Mercredi, une source militaire israélienne a affirmé, sous couvert d'anonymat, que l’entité sioniste avait «reconnu ces véhicules APC (Armoured personnel carrier) (...) comme ceux ayant été donnés par les Etats-Unis au Liban». Ils ont probablement été remis par l'armée libanaise au Hezbollah, dans le cadre «d'un accord», selon cette source.

Cette information est fermement démentie à Washington par le porte-parole du Département d'Etat, John Kirby. 

«Après ces allégations en novembre, le ministère de la Défense a conduit à cette époque une analyse structurelle des véhicules blindés en question et a conclu que ces véhicules ne provenaient pas de l'armée libanaise. Notre évaluation reste la même», a-t-il dit à l'AFP.

«Comme nous l'avons souligné lorsque ceci a été soulevé la première fois, l'armée libanaise a déclaré publiquement que les véhicules montrés en ligne n'ont jamais été sur leurs inventaires d'équipement», a-t-il ajouté.

Le Hezbollah possède d'autres M113

L'armée libanaise «respecte les exigences de surveillance de l'usage final (des équipements), conserve un bilan exemplaire concernant l'équipement américain et reste un partenaire précieux dans la lutte contre le groupe Etat islamique et les autres extrémistes», a poursuivi Kirby.

Un porte-parole du Pentagone, Gordon Trowbridge, a de son côté expliqué mercredi à l'AFP que le Hezbollah disposait bien d'un «petit nombre» de véhicules blindés américains M113.

«Ils les ont depuis plusieurs années», a-t-il dit à l'AFP. «Ils peuvent venir de plusieurs sources car il s'agit d'un véhicule assez courant dans la région».

Les deux porte-parole américains n'ont pas avancé d'hypothèse sur la provenance de ces M113. Mais le mois dernier, certains responsables avaient avancé que le Hezbollah était soupçonné d'avoir saisi des véhicules ayant appartenu à l«'Armée du Liban-sud» (ALS), une ancienne milice chrétienne soutenue par «Israël» disparue en 2000.

Depuis 2013, le Hezbollah a envoyé des combattants en Syrie, en coordination avec le gouvernement,  pour venir en aide à l’armée syrienne dans sa lutte contre le terrorisme.

Source : agences et rédaction

22-12-2016 | 10:05
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut