Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

L’armée syrienne et la Résistance islamique annoncent le début de la libération du jurd de Ersal Sayed al-Houthi à sayed Nasrallah: Le Yémen prêt à aider la Résistance islamique contre «Israël» Maroc: une manifestation interdite vire à l’affrontement, des dizaines de blessés Berlin gèle ses livraisons d’armement à la Turquie (Bild) Séoul exhorte Pyongyang à répondre à sa proposition de dialogue Des entreprises américaines s’opposent aux sanctions antirusses Diplomate russe: les USA remplissent «très mal» leur part de l’accord nucléaire avec l’Iran Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer
Les restes de 470 corps ont été exhumés des fosses communes découvertes autour de la ville irakienne de Tikrit, où le groupe terroriste «Daech» avait massacré de nombreuses recrues en 2014, a annoncé jeudi la ministre irakienne de la Santé.

«Nous avons exhumé les corps de 470 martyrs de Speicher», a déclaré Adila Hammoud au cours d'une conférence de presse à Bagdad.

Jusqu'à 1.700 combattants, principalement des membres d’Unités de mobilisation populaire, auraient tombé en martyre dans le «massacre de Speicher», cette baseIrak: 470 corps exhumés des fosses communes de Tikrit. militaire située à la limite nord de Tikrit d'où avaient été enlevées puis exécuté des recrues aux premiers jours de l'offensive des terroristes de «Daech» sur le nord de l'Irak en juin 2014.

Les autorités irakiennes ont commencé à fouiller les alentours à la recherche de charniers après la reconquête de la ville le 31 mars.

«Ces corps ont été exhumés sur quatre sites. L'un d'entre eux était plus important que les autres avec 400 corps», a indiqué Ziad Ali Abbas, le docteur en chef de la principale morgue de Bagdad, au cours de la conférence de presse.

L'examen des dépouilles est mené avec l'aide d'experts étrangers, dont ceux de la Croix-Rouge internationale.

Les autorités ont précisé que les premières listes de noms des victimes seraient communiquées la semaine prochaine. Ces dernières sont identifiées grâce à des documents ou des téléphones portables retrouvés sur le site, ou après des analyses ADN.

Des centaines de familles, dont les fils, les pères ou les frères sont portés disparus, attendent des nouvelles depuis près d'un an.

Source: agences et rédaction
28-05-2015 | 15:12
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut