noscript

Please Wait...

La victoire de Gaza: Un coup sévère pour l’entité sioniste et pour la logique de la défaite

La victoire de Gaza: Un coup sévère pour l’entité sioniste et pour la logique de la défaite
folder_openAnalyses access_time depuis 8 années
starAJOUTER AUX FAVORIS

  Akil Cheikh Hussein

Les défaitistes arabes lancent une guerre sans merci contre chaque victoire réalisée par la Résistance dans ses confrontations avec l'ennemi sioniste. Leurs mass médias se sont longuement attardés devant les pertes humaines et matérielles subies par le district de Gaza lors de la récente agression israélienne et ils n'ont pas hésité d'insister sur le prétendu peu de pertes côté israélien. La vérité est une chose et la manipulation de l'information en est une autre.

Rien n'est plus enrageant pour la ligne défaitiste arabe, en tant que prolongement du camp israélo-américain, que les combats que remporte la Résistance au Liban, en Palestine ou ailleurs. C'est très naturel car ces victoires interviennent dans un contexte qui bloque le processus de la défaite qui, ces dernières décennies, a régné en maîtresse sur la conduite de la plupart des régimes arabes.

La faillite de la logique défaitiste

Certes, les défaitistes arabes ne pouvaient pas rester les bras croisés face au recul de la logique de la défaite sur laquelle ils parient en tant que moyen unique pour garder leur statut de laquais au service du maître américain et de son rejeton israélien gâté. Ils ontLa victoire de Gaza: Un coup sévère pour l’entité sioniste et pour la logique de la défaite
donc tout fait pour minimiser la valeur des victoires enregistrées par la Résistance. Ainsi, et parallèlement à l'offensive internationale et régionale qui vise la Résistance et prend, principalement, la forme du terrorisme takfiri, la guerre psychologique que mènent leurs mass médias joue un rôle capital dans l'effort destiné à ne pas reconnaître les victoires de la Résistance, ou à les présenter comme des aventures irresponsables qui -du fait des «ripostes légitimes» de la part des Israéliens- ne conduisent qu'à de lourdes pertes humaines et matérielles là où la Résistance exerce ses activités.

Nous avons vu des exemples criants de cette logique pendant et après l'agression israélienne contre le Liban en 2006 ainsi que lors des guerres du même genre lancées par l'entité sioniste contre Gaza dont la plus récente est l'offensive «Haie de protection» qui a vu Gaza en sortir plus forte qu'auparavant, et l'entité sioniste s'engouffrer dans une situation plus angoissée, plus critique et plus proche de l'effondrement inéluctable.

Pourtant, les défaitistes arabes n'ont pas cessé de ressasser leurs litanies sur les «roquettes absurdes» et l'énormité des pertes libanaises et palestiniennes en comparaison aux pertes qualifiées de «minimes» côté israélien.

En vérité, nombreux sont ceux qui considèrent naïvement la différence entre les pertes encaissées par chacune des deux parties d'une manière qui renforce le point de vue des défaitistes. Pourtant, il va de soi que cette différence n'est pas le facteur unique qui détermine la partie gagnante ou perdante.

L'effondrement de l'entité sioniste … à court terme

Il ne s'agit pas ici de recenser les facteurs efficients sur ce plan. Il suffit de signaler l'incapacité de l'agression israélienne d'atteindre son objectif qu'est la liquidation de la Résistance, et la capacité de la Résistance à Gaza de rester inébranlable durant plus de 50 jours tout en continuant de bombarder la plupart des villes israéliennes, ainsi que le désarroi qui a frappé les divers secteurs de la vie politique et sociale en «Israël», pour se rendre compte de l'intensification de la crise existentielle qu'éprouve cette entité dontLa victoire de Gaza: Un coup sévère pour l’entité sioniste et pour la logique de la défaite
l'effondrement est devenu palpable à court terme.

Même sur le plan de la différence au niveau des pertes, tout le monde sait qu'en face de la transparence des données et des chiffres donnés par les Palestiniens, on ne trouve côté israélien, qu'opacité quasi-totale. Cela permet de dire que les informations concernant les pertes humaines subies par Gaza (2174 martyrs et 10870 blessés) sont dignes de confiance. Quant aux informations dont l'entité sioniste a autorisé la diffusion au sujet des pertes humaines israéliennes, elles reconnaissent selon «l'Observatoire Euro-méditerranéen des droits de l'Homme» 72 morts dont 66 militaires et 6 civils ainsi que 720 blessés.

A supposer que ces chiffres sur les pertes humaines israéliennes sont dignes de confiance, la différence entre les Palestiniens et les Israéliens en ce qui concerne la capacité de supporter et d'assimiler les coups permet de dire que les effets de ces pertes, côté israélien, sont beaucoup plus douloureux.

Toutefois, l'équation revêt une dimension beaucoup plus catastrophique du côté israélien si les chiffres de l'observatoire précité sont révisés à la baisse, et ce en comparaison avec des chiffres qui ont fuité à travers des rapports rédigés par Amos Harel, expert des questions militaires du journal Haaretz et conseiller du cabinet sécuritaire. Selon ses chiffres, les pertes humaines israéliennes enregistrées depuis le début de l'agression contre Gaza jusqu'au 23 août sont 610 morts parmi les militaires dont 113 officiers et 1241 blessés dont 362 officiers. A cela s'ajoutent 166 militaires qui ont commis une tentative de suicide et 830 militaires qui se sont tirés une balle dans leurs pieds pour ne pas partir au front. De plus, selon d'autres sources israéliennes, une centaine de soldats appartenant à la brigade «Golani», ont été arrêtés après avoir refusé de poursuivre la guerre lors de l'offensive terrestre ratée et particulièrement coûteuse contre Gaza. Et tout cela sans prendre en compte les pertes parmi les «civils» qui vivent dans les zones fortement peuplées visées par les roquettes palestiniennes.

Quoi qu'il en soit, ces chiffres et même ceux de l'Observatoire euro Euro-méditerranéen réfutent les allégations des défaitistes arabes sur l'absurdité de la Résistance. Allégations qui ne signifient rien d'autre que l'appel à la soumission complète à l'ennemi sioniste.

Source: french.alahednews

Comments

//