noscript

Please Wait...

Viktor Orban à Moscou pour rencontrer Poutine, tollé dans l’UE

Viktor Orban à Moscou pour rencontrer Poutine, tollé dans l’UE
folder_openRussie access_time depuis 18 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban est arrivé vendredi à Moscou pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine, provoquant un tollé à la tête de l'UE, qui rappelle qu'il agit «sans mandat» et dénonce toute tentation d'«apaisement».

Le Premier ministre hongrois aura une entrevue avec Vladimir Poutine, affirme-t-il.

Le 2 juillet, Orban s’était entretenu avec Volodymyr Zelensky à propos d’un éventuel cessez-le-feu.

La Hongrie assurera la présidence tournante du Conseil de l’UE pour une période de six mois à compter du 1er juillet. Pour autant, son Premier ministre n’a pas reçu de mandat de l’UE pour se rendre en Russie, souligne Borrell.

Budapest assure depuis le 1er juillet la présidence semestrielle du conseil de l'Union européenne

Trois jours après son premier déplacement à Kiev depuis le début de la guerre, le dirigeant nationaliste hongrois s'est rendu à Moscou «dans le cadre de sa mission de paix», selon le gouvernement hongrois.

Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine, a assuré à un journaliste d'une télévision d'Etat, que les deux dirigeants allaient s'entretenir de la guerre en Ukraine «entre autres choses».

Budapest, qui assure depuis le 1er juillet la présidence semestrielle du conseil de l'Union européenne, n'a reçu «aucun mandat» de l'UE, a affirmé vendredi son chef de la diplomatie Josep Borrell. Ce déplacement «a lieu, exclusivement, dans le cadre des relations bilatérales entre la Hongrie et la Russie», a-t-il ajouté.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a de son côté jugé sur X que la tentation d'«apaisement n'arrêtera pas Poutine». «Seules l'unité et la détermination ouvriront la voie à une paix juste, durable et globale en Ukraine», a-t-elle souligné.

Charles Michel, le président du Conseil européen, qui rassemble les dirigeants des Vingt-Sept, avait réagi dès jeudi soir à l'annonce non officielle de ce déplacement.

«La présidence tournante de l'UE n'a pas de mandat pour engager le dialogue avec la Russie au nom de l'UE», a écrit M. Michel jeudi sur X.

Comments

//