noscript

Please Wait...

Espagne: deux navires transportant des armes à destination d’«Israël» déroutés en 48 heures

Espagne: deux navires transportant des armes à destination d’«Israël» déroutés en 48 heures
folder_openEurope access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Madrid a refusé l’autorisation d’accoster à un navire chargé de 27 tonnes d’explosifs destinés à «Israël». Quelques heures après, un autre porte-conteneurs suspecté de transporter du matériel militaire aussi pour le compte de «Tel-Aviv» a renoncé à faire escale en Espagne.

«En 48 heures, deux navires transportant des armes à destination d’Israël n’ont pas transité par notre territoire grâce à la pression sociale» a déclaré vendredi17 mai le Réseau de solidarité contre l’occupation de la Palestine (Rescop) dans un communiqué publié sur X.

Alors que ce collectif dénonçait depuis mardi le prochain accostage à Carthagène (région de Murcie, sud-est) d’un porte-conteneurs – le «Borkum» – transportant «un chargement militaire destiné au port israélien de Ashdod» (situé à une trentaine de kilomètres de la bande de Gaza), celui-ci a finalement renoncé jeudi soir à faire escale en Espagne continentale.

«C’est la première fois que nous agissons de la sorte, car c’est la première fois que nous détectons un navire transportant une cargaison d’armes à destination d’Israël qui souhaite faire escale dans un port espagnol», a-t-il déclaré à des journalistes à Bruxelles.

Désormais «il en sera de même pour tout navire transportant des armes à destination d’Israël et souhaitant faire escale dans un port espagnol», a-t-il ajouté.

27 tonnes d’explosifs venus d’Indeg

«Le ministère des Affaires étrangères rejettera systématiquement ces escales pour une raison évidente. Le Moyen-Orient n’a pas besoin de davantage d’armes, il a besoin de plus de paix», a-t-il ajouté.

Le ministre espagnol des Transports, Oscar Puente, a indiqué qu’il s’agissait du Marianne Danica, qui avait demandé l’autorisation de faire escale dans le port de Carthagène, dans le sud-est de l’Espagne, le 21 mai.

Selon le quotidien El Pais, ce navire battant pavillon danois transporte quelque 27 tonnes d’explosifs de Madras, en Inde, à destination de Haïfa, en «Israël».

L’Espagne, qui a interrompu ses ventes d’armes à «Israël», est l’une des voix européennes les plus critiques à l’égard de l’offensive israélienne à Gaza. Elle tente notamment de rallier les autres capitales européennes à l’idée de la reconnaissance prochaine d’un État palestinien.

Comments

//