noscript

Please Wait...

Qaani avertit la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni après avoir déployé des avions de combat pour défendre «Israël»

Qaani avertit la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni après avoir déployé des avions de combat pour défendre «Israël»
folder_openIran access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le général de brigade Esmaïl Qaani, commandant de la Force Qods du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), a lancé un avertissement à la France, à l'Allemagne et au Royaume-Uni ; le trio européen avait déployé ses avions de combat pour défendre «Israël» contre l'opération de représailles de l’Iran, dans la nuit du 13 au 14 avril dernier.

«Tous les criminels doivent savoir qu'ils rendront des comptes», a-t-il martelé.

Et de souligner: «La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni qui ont déployé leurs avions la nuit de l'opération Promesse honnête, ne devraient pas penser que tout est fini. Certes, cette nuit est passée, mais ils rendront des comptes en temps voulu».

Le général s'exprimait, le mercredi 15 mai, à l'occasion d'une cérémonie marquant le quarantième jour du martyre du général de brigade Mohammad Reza Zahedi, de son adjoint, le général Mohammad Hadi Haji Rahimi et de cinq de leurs compagnons, tous tués le 1er avril dans une attaque terroriste d'«Israël» contre la section consulaire de l’ambassade d'Iran à Damas, en Syrie.

En représailles, le CGRI a frappé les territoires occupés de la Palestine le 13 avril avec un barrage de drones et de missiles.

Baptisée «Promesse honnête», cette opération a infligé de lourds dégâts aux bases militaires israéliennes.

Selon le général Qaani, les États-Unis et l'ensemble de l'alliance militaire occidentale de l'OTAN ont utilisé toutes leurs capacités militaires pour défendre l’entité occupante contre l'opération iranienne.

«Sept à huit groupes navals ont été déployés dans la mer Noire pour contrecarrer l'opération [iranienne]», a-t-il fait savoir, ajoutant que plus de 200 avions ont également survolé la région pendant la nuit de l'opération.

«C’est la région du monde la plus dotée de défenses aériennes, et nous y avons mené une opération sans précédent dans l’histoire», s’est-il félicité avant de rappeler que les autorités iraniennes avaient préalablement informé les parties concernées de l'opération en cours.

«La Promesse honnête était une opération ouverte… Le moment de l’opération était [déjà] évident comme le grand jour pour l’entité sioniste et les États-Unis», a-t-il réitéré.

La République islamique a donc su «montrer sa force, sa fermeté et sa puissance à l’ensemble du monde».

«La victoire de [l'opération] Promesse honnête n'est pas seulement due aux missiles et aux drones qui ont atteint les territoires occupés», a-t-il affirmé, précisant que l'opération était top secrète et comporte de nombreux aspects secrets dont l'analyse nécessiterait beaucoup de temps.

Le général Qaani a salué le rôle joué par le Leader de la Révolution islamique, sayyed Ali Khamenei, dans cette opération.

«Qui donc ose prendre une telle décision?» s’est-il interrogé, rappelant que même les États-Unis – le plus grand allié d'«Israël» – avaient annoncé après l'attaque terroriste israélienne qu'ils n'entreraient pas dans la mêlée.

Il a conseillé aux pays régionaux et extrarégionaux de tirer les leçons de l'incapacité des États-Unis à protéger l’entité israélienne pendant l'opération de représailles de l'Iran.

Comments

//