noscript

Please Wait...

La paix en Asie de l’Ouest dépend du désarmement d’«Israël» et de la fin de l’occupation de la Palestine

La paix en Asie de l’Ouest dépend du désarmement d’«Israël» et de la fin de l’occupation de la Palestine
folder_openPalestine access_time depuis 15 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Pour l’Iran, l’établissement d’une paix, d’une stabilité et d’une sécurité pleines et authentiques dans la région de l’Asie de l’Ouest dépend du désarmement d’«Israël» et de la fin de l'occupation de la Palestine, a affirmé le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, lors d'un discours prononcé dimanche, à Téhéran, à la troisième conférence pour le dialogue irano-arabe baptisée «Pour la coopération et l'interaction».

Le peuple palestinien a été privé de tous ses droits et la «guerre inégale» menée par «Israël» à Gaza au cours des sept derniers mois révèle une fois de plus la réalité de l’affaire palestinienne au monde, a indiqué M. Amir-Abdollahian.

«L’entité israélienne a pris forme sur la base de la violation des droits des Palestiniens, de l'occupation, du bellicisme et de l'extrémisme et n'a pas le potentiel nécessaire pour coexister pacifiquement avec les nations de la région», a-t-il dénoncé. 

Il a fustigé le soutien tous azimuts des États-Unis à «Israël», à ses crimes et son génocide du peuple palestinien. «Les États-Unis ont également violé toutes leurs affirmations en faveur de la paix, de la démocratie et des droits de l'homme», a-t-il souligné.

«La paix et la stabilité ne pourront être rétablies durablement en Palestine et dans le monde arabo-musulman sans le recouvrement des droits des Palestiniens», a-t-il estimé.

Il a précisé que les nations de la région, en particulier les Palestiniens, n'ont pas d'autre choix que de poursuivre leur résistance pour restaurer leurs droits indéniables.

«En tant qu'acteur responsable et partisan de la paix et de la sécurité internationales, l'Iran souligne l'importance de la tenue d'un référendum comme solution politique à l’affaire palestinienne et pour l'établissement d'un Moyen-Orient exempt d'armes nucléaires», a préconisé le ministre iranien des Affaires étrangères.

Téhéran a exprimé sa pleine volonté de coopérer avec les pays de la région et voisins ainsi qu'avec les États membres arabo-musulmans. «La République islamique n'épargnera aucun effort pour réaliser la cause du peuple palestinien», a-t-il ajouté.

Plus de 35 000 Palestiniens, pour la plupart des enfants et des femmes, ont été tués depuis le 7 octobre 2023. La guerre menée par Israël fait suite à l'opération de représailles des mouvements de résistance palestiniens.

Nouvelle phase de la coopération de l'Iran avec les pays du golfe Persique

M. Amir-Abdollahian a réitéré la détermination de l'Iran à approfondir l’interaction et la convergence entre les pays de la région. D'ailleurs, la reprise des relations diplomatiques entre l'Iran et l'Arabie saoudite est un important indicateur des évolutions.

«L'Iran et l'Arabie saoudite sont dotés de grandes capacités qui peuvent être utilisées pour renforcer la coopération dans la région et dans le monde musulman», s’est-il félicité.

«L'Iran a commencé à renforcer ses relations avec les Émirats arabes unis, le Qatar, le sultanat d'Oman et le Koweït et salue la décision de Bahreïn de libérer les prisonniers politiques.»

«Nous pensons qu'aujourd'hui nous avons dépassé la phase du dialogue irano-arabe; nous sommes entrés dans le stade du dialogue régional… Nous sommes maintenant dans la phase de coopération régionale», a-t-il conclu.

Comments

//