noscript

Please Wait...

Le Palestinien Walid Daqqa meurt dans une prison israélienne après 38 ans de détention

Le Palestinien Walid Daqqa meurt dans une prison israélienne après 38 ans de détention
folder_openPalestine access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le Palestinien Walid Daqqa, 62 ans, est mort dimanche au Centre médical «Shamir», au sud-est de «Tel-Aviv» des suites d'un cancer diagnostiqué en 2022 après avoir passé 38 ans en détention pour «l'enlèvement et le meurtre d'un soldat israélien en 1984», ont rapporté des médias israéliens et palestiniens.

«Malgré les appels internationaux et palestiniens en faveur de sa libération en raison d'une grave négligence médicale en prison, il est resté détenu jusqu'à sa mort», a écrit sur X Lema Nazeeh, avocate et militante palestinienne.

Détenu depuis mars 1986, l’homme avait été jugé pour son appartenance présumée à «une cellule armée du Front populaire de libération de la Palestine» (FPLP) responsable de «l'enlèvement et du meurtre d'un soldat israélien en 1984».

Condamné à la prison à vie, sa peine avait été commuée en 37 années de réclusion. Mais en 2018, la justice l'avait condamné à deux ans supplémentaires pour avoir «tenté d'introduire des téléphones portables en détention», et sa libération avait été repoussée à mars 2025.

Ses demandes de libération anticipée pour raison médicale étaient restées lettre morte, selon le Club des prisonniers palestiniens, association de défense des droits des Palestiniens détenus par «Israël».

Amnesty international avait de nouveau demandé sa libération samedi dernier.

Depuis l'opération Déluge d’al-Aqsa du Hamas le 7 octobre, il avait été «torturé, humilié, privé des visites de sa famille» et des soins médicaux dont il avait besoin, affirmait l'ONG.

Comments

//