noscript

Please Wait...

Le Hamas et le Jihad islamique saluent le soutien stratégique de l’Iran à la Résistance palestinienne

Le Hamas et le Jihad islamique saluent le soutien stratégique de l’Iran à la Résistance palestinienne
folder_openIran access_time depuis 16 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Ismaïl Haniyeh, chef du bureau politique du Mouvement de résistance palestinien Hamas, a rencontré jeudi soir à Téhéran une délégation du Jihad islamique de la Palestine (JIP) dirigée par le secrétaire général de ce mouvement, Ziad al-Nakhaleh.

Le Hamas a affirmé vendredi 29 mars dans un communiqué que la réunion s'était focalisée sur les évolutions politiques et la guerre génocidaire menée par «Israël» contre la population de Gaza.

Les délégations des deux mouvements ont salué la résistance de la population de Gaza face à l'agression israélienne.

Les deux dirigeants ont aussi discuté des efforts visant à mettre fin à l'agression israélienne, soulignant que le succès de toute négociation indirecte dépend de la cessation de l'agression, du retrait israélien de la bande de Gaza, du retour des personnes déplacées et de l'entrée de l'aide humanitaire et des produits de première nécessité, coïncidant avec un échange de prisonniers, indique le communiqué.

En outre, ils ont condamné les attaques contre la noble Qods et la profanation de la mosquée Al-Aqsa par l’occupation, ainsi que les assassinats en Cisjordanie occupée, soulignant la nécessité d’intensifier la Résistance, sous toutes ses formes, sur tous les fronts de confrontation.

Les deux mouvements ont salué le soutien aux opérations de Résistance au Yémen, en Irak et dans le sud du Liban, qui confirment l'unité des fronts de Résistance et prouvent que le peuple palestinien n'est pas seul face à l'occupation.

Les deux dirigeants ont exprimé leur appréciation pour l'Iran, ses positions fermes et le soutien stratégique qu'il apporte à la Résistance et au peuple palestinien.

Les deux mouvements ont condamné les massacres quotidiens et les agressions barbares perpétrés par l'entité sioniste contre les Palestiniens et leurs proches.

Ils ont appelé à intensifier les efforts de solidarité, en particulier pendant le mois sacré de ramadan.

«Ils ont salué les efforts en cours qui ne cessent d’accroître aux niveaux populaire, universitaire dans de nombreux pays arabo-musulmans, en particulier en Jordanie, pays frère qui a assiégé l'ambassade de l'ennemi sioniste. Ils ont exhorté le peuple et les universitaires de l’Oumma musulmane à poursuivre leur mouvance et démarche national et islamique», indique le communiqué.

«Les deux dirigeants ont salué les actions des peuples du monde qui expriment leur solidarité avec le peuple palestinien. Ils ont également évoqué les rassemblements massifs qui se déroulent dans diverses villes et capitales du monde, poussant Israël et ses acolytes à l'isolement», poursuit le communiqué.

Continuer à soutenir militairement «Israël» et fournir une couverture politique à ses atrocités dans la bande de Gaza sont synonymes de complicité avec ces crimes de guerre, ont-ils souligné.

Les délégations de deux mouvements de Résistance palestinienne ont affirmé leur rejet de tout projet ou mesure politique qui s'opposent à la volonté du peuple palestinien et à sa résistance.

Toute mesure doit découler d'un consensus national complet.

«Israël» a commencé la guerre contre Gaza le 7 octobre après que le Hamas a lancé l'opération-surprise «Déluge d'al-Aqsa» contre l'entité usurpatrice en représailles à des décennies d’atrocités d’«Israël» contre le peuple palestinien.

L’entité israélienne a également coupé le carburant, l’électricité, la nourriture et l’eau aux plus de deux millions de Palestiniens qui y habitent.

Plus de 32 500 Palestiniens ont été tués et quelque 75 000 autres blessés à Gaza dans les frappes israéliennes depuis octobre dernier.

Comments

//