noscript

Please Wait...

Des ONG dénoncent les abus systématiques contre les Palestiniens en détention israélienne

Des ONG dénoncent les abus systématiques contre les Palestiniens en détention israélienne
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Des ONG israéliennes se sont rendues à Genève cette semaine pour dénoncer le nombre record de Palestiniens, parfois torturés, dans les prisons en «Israël».

Sur fond de guerre à Gaza, les prisons israéliennes comptent un nombre record de Palestiniens, soumis à des «abus systématiques» et parfois à la torture, dénoncent des ONG israéliennes, appelant la communauté internationale à agir. Les membres de ces organisations se sont rendus à Genève cette semaine pour jeter la lumière devant l’Onu sur une «crise» majeure dans les prisons du pays, où, selon eux, neuf personnes seraient mortes depuis le 7 octobre.

«Nous sommes extrêmement inquiets», a déclaré Tal Steiner, directrice exécutive du «Comité public contre la torture en Israël» dans un entretien à l’AFP. «Nous sommes face à une crise», a-t-elle martelé, soulignant qu'«il y a près de 10'000 Palestiniens détenus par Israël, (...) une augmentation de 200%». Selon Tal Steiner la situation s’est considérablement aggravée depuis la guerre israélienne à Gaza.

Depuis l’offensive militaire contre Gaza, «la crise dans les centres de détention et les prisons israéliens a été vraiment ignorée», a averti Miriam Azem du centre juridique «Adalah». Elle affirme que son organisation a documenté «19 cas clairs» de torture au sein du système pénitentiaire israélien depuis le 7 octobre, dont des violences sexuelles. «Nous assistons à une utilisation généralisée et systématique de très nombreux moyens pour infliger des tortures et des mauvais traitements aux Palestiniens», a-t-elle déclaré. Cette crise «nécessite l’intervention immédiate de la communauté internationale», avertit-elle. «Des gens (souffrent) en détention en ce moment... Une intervention urgente est absolument nécessaire».

Les ONG sont aussi inquiètes des conditions de détention dans des installations militaires israéliennes. Au moins 27 Palestiniens seraient morts dans ces lieux de détention depuis octobre, affirme Tal Steiner, estimant que c’est «sans précédent». Ni les ONG, ni des journalistes étrangers n’ont eu accès à ces camps et les informations sur les conditions qui y règnent viennent des témoignages d’anciens détenus. Selon ces informations, les prisonniers sont souvent enfermés «dans des cages en plein air», où «ils sont menottés et ont les yeux bandés 24 heures sur 24», rapporte Tal Steiner. Les prisonniers doivent dormir à même le sol, dans le froid, sont battus et privés de soins médicaux, a ajouté Tal Steiner.

Il n’y a pas de chiffres officiels mais les ONG estiment qu’environ 1000 personnes sont détenues dans ces camps militaires et qu’environ 600 autres, arrêtées le 7 octobre, sont détenues dans le système pénitentiaire israélien.

 

 

Comments

Breaking news

//