noscript

Please Wait...

La Résistance irakienne frappe une cible israélienne «vitale»

La Résistance irakienne frappe une cible israélienne «vitale»
folder_openMoyen Orient access_time depuis 19 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

La Résistance islamique en irak a frappé une cible israélienne «vitale» en soutien aux Palestiniens de la bande de Gaza qui subissent une guerre génocidaire israélienne.

Après 126 jours de conflit, la Résistance islamique a rapporté vendredi 9 février dans un communiqué que l’opération a été menée «en soutien à notre peuple à Gaza et en réponse aux massacres commis par l’entité d’occupation, notamment contre les enfants, les femmes et les personnes âgées».

L’entité israélien a lancé son offensive le 7 octobre 2023 à la suite d'une opération organisée par les groupes de résistance de Gaza, baptisée Déluge d'Al-Aqsa, au cours de laquelle des centaines d’Israéliens ont été capturés.

À ce jour, près de 28 000 Palestiniens, pour la plupart des femmes, des enfants et des adolescents, ont été tués.

La Résistance islamique en Irak a juré qu'elle continuera à attaquer «les bastions de l'ennemi» aussi longtemps que ce dernier poursuivra la guerre.

Attaque à la roquette contre une base militaire US en Syrie

La Résistance a également frappé des cibles militaires américaines en Irak et en Syrie voisine, pour protester à la fois contre la politique d’occupation des États-Unis et de leur soutien sans faille à «Israël».

Vendredi soir, la Résistance a tiré trois roquettes sur la base militaire américaine aux alentours du champ gazier Conoco, à l'est de la Syrie.

Il y a deux jours, un essaim de drones suicide s’est abattu sur une base américaine illégale érigée dans l’un des champs pétroliers syriens.

Le correspondant d'al-Alam en Syrie a rapporté qu'une série de puissantes explosions avaient été entendues sur le site pétrolier d'al-Omar, dans la périphérie nord-est de Deir ez-Zor, considéré comme l'une des plus grandes bases américaines en Syrie.

L'attaque a eu lieu moins d'une heure après que l'armée américaine a revendiqué l'attaque contre un véhicule civil à bord duquel se trouvait un commandant du Hezbollah irakien.

L’attaque américaine a fait trois martyrs, dont un haut commandant des Brigades du Hezbollah (Kataëb Hezbollah).

En réaction, le mouvement de Résistance irakien a affirmé que cet assassinat «nous appelle à rester fermes dans notre lutte antiterroriste», faisant référence à l'effort entrepris pour l'amour de Dieu.

Le 28 janvier, la base navale israélienne «Zevelun» située dans la baie de Haïfa, au nord de la Palestine occupée, a été attaquée par un drone, selon la chaine libanaise Al-Mayadeen.

Le même mois, la Résistance annonce mener deux opérations distinctes contre des cibles israéliennes en utilisant des armes appropriées.

L'une des attaques a touché une cible israélienne vitale à «Eilat» (Umm al-Rashash occupée), la mettant hors service.

Des sources du groupe de la Résistance ont déclaré à Al-Mayadeen que la deuxième attaque près du parc du Jourdain visait un centre de contrôle appartenant à la brigade «Golani».

Le centre est chargé des ballons d'espionnage et de collecte de renseignements, ajoutent les sources.

Comments

//