noscript

Please Wait...

qods2024

Sayyed al-Houthi: Le «trio maléfique» ne peut briser notre volonté de soutenir Gaza

Sayyed al-Houthi: Le «trio maléfique» ne peut briser notre volonté de soutenir Gaza
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Le chef du mouvement de résistance yéménite Ansarullah, sayyed Abdel Malek al-Houthi, a affirmé mardi 6 février que le «trio maléfique» composé des États-Unis, du Royaume-Uni et d’«Israël» ne peut briser la volonté des Yéménites de continuer à soutenir Gaza, indiquant que malgré une guerre qui a duré neuf ans et qui n’est pas encore terminée, le peuple yéménite est prêt au sacrifice et reste confiant dans la victoire.

Dans un discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire du martyre d’Hussein Badreddine al-Houthi, ancien leader d’Ansarullah du Yémen, sayyed al-Houthi a souligné que le Yémen est un pays libre qui fait face à l’hégémonie américaine.

Le chef d’Ansarullah a ajouté que les Américains et Britanniques n’auraient pas eu à se livrer à des agressions contre le Yémen, si les Yéménites avaient cédé à la connivence et la trahison.

«Peu importe ce que fait ce trio maléfique, cela n’affectera pas notre position et ne brisera pas la volonté de notre peuple», a-t-il déclaré.

Et de poursuivre: «Les Américains tentent de camoufler leurs navires en y apposant les drapeaux d’un autre pays et en fuyant comme le font les Israéliens».

Sayyed al-Houthi a également souligné que l'Occident doit arrêter la guerre contre Gaza et permettre l’acheminement des médicaments et de la nourriture ; «sinon, il y aura une escalade».

Il a réitéré que le peuple yéménite poursuivra toutes ses activités dans le cadre de son droit à se défendre et de sa position d’appui aux Palestiniens dans la bande de Gaza.

Sur l’assassinat de Hussein Badreddine al-Houthi, le leader d’Ansarullah a révélé qu’il a été effectué sur l’ordre des États-Unis et s’est suivi par des guerres successives au Yémen.

«Le martyr du Coran a été pris pour cible lors de la première guerre contre le Yémen, sous la supervision et à l’instigation des États-Unis, suite à quoi des guerres successives ont eu lieu contre le Yémen», a-t-il dit.

«Cet assassinat a été effectué dans le cadre d’une opération de trois mois menée par le gouvernement tyrannique de l’époque dans le but de satisfaire les attentes des États-Unis», a-t-il ajouté.

Hussein Badreddine al-Houthi, a-t-il souligné, incitait l’Oumma musulmane à contrer les attaques des États-Unis, d’«Israël» et de l’Occident.

Évoquant les efforts du martyr pour imposer un embargo sur les produits américains et israéliens, sayyed al-Houthi a indiqué que «les Américains tentaient de dominer et de contrôler le discours religieux et diverses activités culturelles en dominant les pensées humaines».

Et de souligner: «La première guerre contre le Yémen était une agression criminelle, cruelle et oppressive, mais qu’à cette époque la plupart des pays avaient consenti à se rendre aux États-Unis ou à s’aligner sur leurs politiques».

De même, ajoute-t-il, les attaques israéliennes contre la nation palestinienne étaient plus fréquentes à l’époque alors que les pays arabes se contentaient de faire des propositions de paix.

«Les approches et les politiques adoptées par certains gouvernements et régimes préparent le terrain à la domination de l’Amérique», a-t-il dénoncé.

Sur les plans sécuritaire et politique, fait-il remarquer, les Américains ont imposé leur domination par le biais du terrorisme takfiriste, la propagation de toutes sortes de crimes et séditions qui ont conduit à l’instabilité dans la région.

Les États-Unis, explique-t-il, avaient transformé les services de sécurité au Yémen en un outil de répression pour mener à bien leurs projets qui ont fini par échouer face à la pensée de la Résistance.

Plus loin dans son discours, le leader d’Ansarullah a déclaré que le 11 septembre était un produit sioniste servant de prétexte pour dominer directement les musulmans, détruire leur identité et occuper leurs pays.

Comments

//