noscript

Please Wait...

Les Etats-Unis n’ont aucun droit d’intervenir dans le processus décisionnel sur l’avenir des Palestiniens, affirme Raïssi

Les Etats-Unis n’ont aucun droit d’intervenir dans le processus décisionnel sur l’avenir des Palestiniens, affirme Raïssi
folder_openPalestine access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Lors de son entretien téléphonique avec son homologue turc, le président de l’Iran déclare que les Etats-Unis n'ont aucun droit d'intervenir dans le processus décisionnel sur l'avenir des Palestiniens.

Le président iranien, Ebrahim Raïssi, a déclaré qu’en tant que complices des crimes israéliens contre la population gazaouïe, les États-Unis n’avaient aucun droit de participer à un quelconque processus décisionnel concernant les Palestiniens.

Le président iranien a fait cette remarque lors d'un appel téléphonique dimanche 26 novembre avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan.

Au cours de la conversation téléphonique, sayyed Raïssi a souligné que les États-Unis sont «le tueur du peuple de Gaza» et que toute intervention américaine dans la détermination du statut future du territoire palestinien «signifierait la poursuite des crimes de ce pays contre les Palestiniens».

Soulignant que les Américains étaient complices des «crimes horribles et du massacre du peuple opprimé de Gaza par le régime sioniste», le président iranien a déclaré que les États-Unis n'avaient aucune crédibilité auprès de l'opinion publique des nations du monde entier.

«Les Américains n'ont pas le droit d'intervenir dans un quelconque processus décisionnel concernant la population de Gaza et toute mesure qu'ils prendront à cet égard est vouée à l'échec», a déclaré Raïssi ajoutant que «la population de Gaza doit [avoir le droit de] prendre des décisions sur l’avenir de Gaza par l’intermédiaire du Hamas, en tant que gouvernement légitime et légal de ce territoire, qui a été élu par le vote du peuple.»

Suite à la récente guerre dévastatrice de l’entité sioniste contre Gaza, certains responsables américains ont suggéré qu'après la guerre, le territoire ne soit pas gouverné par le Hamas, mouvement élu par la population de Gaza pour former un gouvernement lors d'un vote populaire en 2006, organisé un an après que l’armée d’occupation israélienne a été contrainte de se retirer du territoire.

Comments

//