noscript

Please Wait...

Aux négociations, nous recherchons les intérêts nationaux de l’Iran, affirme Abdollahian

Aux négociations, nous recherchons les intérêts nationaux de l’Iran, affirme Abdollahian
folder_openIran access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Irna

L’Iran s'est opposé à la pression et aux exigences excessives des États-Unis, a déclaré jeudi le ministre iranien des Affaires étrangères, affirmant que l'Iran avait connu de grands progrès depuis la victoire de la révolution islamique.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian, au cours de la deuxième journée de sa visite à Managua, a rencontré le président nicaraguayen Daniel Ortega.

«La révolution islamique d'Iran et la révolution sandiniste du Nicaragua ont eu lieu la même année, et nous sommes fiers que le Nicaragua ait lutté contre l'impérialisme et la pression coloniale au cours des dernières décennies», a déclaré Abdollahian.

Affirmant que Téhéran s'est opposé aux pressions et aux exigences excessives des États-Unis, le ministre iranien des Affaires étrangères a ajouté que l'Iran avait connu de grands progrès depuis la victoire de la révolution islamique.

«Les sanctions des États-Unis et de plusieurs pays occidentaux ont créé des problèmes et des perturbations pour l'Iran, mais nous avons réalisé de grands progrès au cours de cette période, ce qui est une expérience précieuse pour notre pays», a-t-il déclaré ajoutant que l'ancien président américain Donald Trump a tenté d'empêcher les exportations de pétrole de l'Iran en imposant des sanctions cruelles, mais que l'Iran a réussi à rendre les sanctions inefficaces.

«Nous considérons le progrès du Nicaragua comme le progrès de la région», a déclaré Amir-Abdollahian ailleurs dans ses remarques, ajoutant que l'Iran n'a pas de limites pour développer des relations avec le Nicaragua.

Faisant référence aux négociations de Vienne sur la levée des sanctions anti-iraniennes entre l'Iran et les grandes puissances mondiales, le haut diplomate iranien a déclaré que la partie américaine voulait toujours négocier avec l'Iran.

«A la table des négociations, nous recherchons les intérêts nationaux de notre pays», a-t-il souligné.

Indiquant qu'une visite du président iranien en Amérique latine est à l'ordre du jour, Amir-Abdollahian a ajouté que le président Raïssi a invité Ortega et son épouse à se rendre à Téhéran.

Ortega, pour sa part, a déclaré: «Nous avons un ennemi commun, l'ennemi que vous avez combattu et vaincu en 1979, le même ennemi que nous avons combattu au Nicaragua et vaincu la même année.»

L'impérialisme continue les mêmes politiques et le monde peut voir ses actions terroristes, Ortega a appelé le chef de l'ONU et les institutions des droits de l'homme des organisations à s'unir pour faire face à ce processus.

«La voie de l'avenir est claire et la domination de l'impérialisme ne peut plus continuer dans le monde», a-t-il ajouté.

Le haut diplomate iranien a également eu une rencontre avec Gustavo Porras, président de la Chambre des représentants du Nicaragua avant de partir pour le Venezuela

Comments

//