noscript

Please Wait...

Profanation du Saint Coran: Téhéran condamne la propagation de l’islamophobie en Suède

Profanation du Saint Coran: Téhéran condamne la propagation de l’islamophobie en Suède
folder_openIran access_time depuis 4 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec IRNA

Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian a condamné le crime commis en Suède contre le Saint Coran.

Le responsable suédo-danois d’extrême droite, Rasmus Paludan, a brûlé samedi 21 janvier un exemplaire du Saint Coran dans le cadre d’une manifestation organisée devant l’ambassade de la Turquie à Stockholm.

Condamnant fermement ce crime contre les saintetés islamiques, M. Abdollahian, a écrit sur sa page Twitter dans un message rédigé directement en français: «Je condamne vivement la profanation du Saint Coran et la diffusion de la haine contre l'islam, en Suède».

«Prétextant la défense de la liberté d'expression, insulter les musulmans et propager l'islamophobie ne doivent pas devenir coutume dans certains pays européens prétendant aux droits de l'homme», a souligné le chef de la diplomatie iranienne.

Dans le même contexte, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Nasser Kanani, a condamné samedi dans les termes les plus forts l'insulte au Saint Coran dans les pays européens, cette fois en Suède.

«Malheureusement, certains pays européens, comme par le passé, sous le faux prétexte de soutenir la liberté d'expression, permettent aux extrémistes et aux radicaux de répandre la haine contre les saintetés et les valeurs islamiques, et malgré leurs prétentions à défendre les droits de l'homme, ils institutionnalisent l'anti-islamisme et l'islamophobie dans leurs communautés», a-t-il affirmé dans un communiqué

Et de poursuivre: «Répéter la profanation du livre saint d'un milliard et demi de musulmans est un exemple clair de propagation de la haine et de promotion de la violence contre tous les musulmans, et de telles actions n'ont rien à voir avec la liberté de parole et d'expression».

«Les gens du monde musulman attendent du gouvernement suédois qu'il empêche la répétition d'un tel comportement anti-islamique et qu'il ne laisse pas impunis les auteurs d'atteintes aux sentiments des musulmans», a conclu M.Kanani.

Comments

//