noscript

Please Wait...

Ukraine: les Européens vont fournir des canons d’artillerie à Kiev, la justice russe valide les traités d’adhésion

Ukraine: les Européens vont fournir des canons d’artillerie à Kiev, la justice russe valide les traités d’adhésion
folder_openEurope access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

L'Allemagne, le Danemark et la Norvège vont fournir à partir de l'année prochaine seize canons d'artillerie automobiles blindés à l'Ukraine, qui cherche à renforcer son arsenal militaire lourd pour repousser la Russie, a déclaré Berlin ce dimanche le 2 octobre.

Cette annonce est consécutive à une visite ce week-end en Ukraine de la ministre allemande de la défense, Christine Lambrecht, une première depuis l'opération militaire russe déclenchée le 24 février.

La France s'est jointe aux pays européens qui livreront des armes à l'Ukraine, puisqu’entre six et douze canons Caesar seront également envoyés.

Il ne s'agit pas de canons appartenant à l'armée française, mais d'une commande initialement prévue pour l'armée danoise et finalement proposée à l'Ukraine.

Avant cette commande, une petite vingtaine de canons Caesar avait déjà été envoyée sur le front russo-ukrainien, offrant un appui précieux à l'armée ukrainienne.

L'Allemagne, le Danemark et la Norvège livreront pour leur part des canons Zuzana-2, de fabrication slovaque, pour un coût de 92 millions d'euros, a précisé le ministère de la Défense à Berlin.

L'Ukraine devrait commencer à les recevoir en 2023.

Kiev demandait plus, en particulier des chars d'assaut Leopard allemands, que le gouvernement du chancelier Olaf Scholz a refusé de livrer.

Ce dernier a en effet déclaré qu'une telle décision n'était pas de son seul ressort et devait au préalable être discutée avec ses alliés occidentaux.

«Nous allons continuer à nous engager de plusieurs manières», a cependant dit Christine Lambrecht sur la chaîne allemande ARD1.

Selon elle, Berlin en fait beaucoup pour soutenir Kiev.

«Il est parfaitement clair pour le gouvernement allemand comme pour l'ensemble de l'Otan [que] nous ne deviendrons pas une partie [belligérante] dans cette guerre», a-t-elle estimé.

Sa visite samedi à Odessa survenait au lendemain de la proclamation par le président russe Vladimir Poutine de l'adhésion de quatre nouveaux territoires ukrainiens (les régions de Donetsk, Lougansk, Zaporijjia et Kherson) à la Russie.

Les traités d'adhésion «légaux»

Dans ce contexte, la Cour constitutionnelle russe a jugé dimanche 2 octobre légaux les traités d'adhésion des territoires ukrainiennes signés vendredi au Kremlin par le président Vladimir Poutine et les dirigeants des régions concernées.

La cour «reconnaît» les traités signés entre Moscou et les quatre territoires ukrainiens de Kherson, Zaporijjia, Donetsk et Lougansk comme «conformes à la Constitution de la Fédération de Russie», peut-on lire dans un document rendu public.

Comments

//