noscript

Please Wait...

Iran: 19 martyrs, dont un responsable du CGRI, dans une attaque terroriste au Sistan-Balouchistan

Iran: 19 martyrs, dont un responsable du CGRI, dans une attaque terroriste au Sistan-Balouchistan
folder_openIran access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le gouverneur de la province iranienne du Sistan-Balouchistan a affirmé que des terroristes ont attaqué un poste de police dans la ville de Zahedan, faisant 19 martyrs et 20 blessés.

Lors des affrontements qui ont eu lieu entre les terroristes et les forces de sécurité dans la ville de Zahedan près de la mosquée de La Mecque, le chef du renseignement du Corps des gardiens de la révolution islamique au Sistan-Baloutchistan, le colonel sayyed Ali Mousavi, a reçu une balle dans la poitrine, a rapporté la chaine satellitaire iranienne al-Alam.

Il a été transporté à l’hôpital de Zahedan, mais il a été déclaré mort avant d’arriver à l’hôpital.

Le gouverneur de la province iranienne du Sistan-Balouchistan, Hossein Mudarres Khibani, a annoncé que «19 personnes avaient été tuées et 20 autres blessées lors d’une attaque contre un poste de police dans la ville de Zahedan, au sud-est de l’Iran», «ce nombre inclut les membres des forces de sécurité», a-t-il souligné.

M.Khibani a précisé qu'«un groupe de terroristes a attaqué le poste de police de Zahedan et a tenté de s’en emparer, incitant les forces de sécurité à leur répondre et à les empêcher d’atteindre leur objectif».

Le gouverneur de la province iranienne du Sistan-Balouchistan a indiqué que «les forces de sécurité iraniennes poursuivront leur lutte tant que les responsables de l’attaque contre le poste de police ne seront pas arrêtés».

L’agence de presse iranienne Tasnim a rapporté que l’organisation terroriste «Armée de la justice» a revendiqué l’attaque contre le poste de police de Zahedan.

Le chef spirituel des sunnites de la province iranienne du Sistan-Baloutchistan, Mawlawi Abdul Hamid, a demandé aux forces de sécurité de la province de «fermement s’opposer aux émeutiers».

 

Comments

//