noscript

Please Wait...

Trump craignait d’être assassiné par l’Iran après le meurtre de Soleimani, selon un nouveau livre

Trump craignait d’être assassiné par l’Iran après le meurtre de Soleimani, selon un nouveau livre
folder_openAmériques access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Pendant les derniers jours de son mandat, l'ancien président américain Donald Trump s'est inquiété auprès de ses amis que l'Iran tente de le tuer pour se venger de l'assassinat du chef des Gardiens de la Révolution islamique Qassem Soleimani par les forces américaines, qu'il avait ordonné l'année précédente, selon un nouveau livre.

Le quotidien britannique The Guardian a publié mercredi des extraits de «The Divider», des journalistes Peter Baker et Susan Glasser, qui examine le mandat de l'ancien président à la Maison Blanche.

Le livre étudie la politique de l'administration Trump à l'égard de l'Iran.

Publiquement, l'ancien président a semblé se réjouir après la «frappe réussie» sur le général Soleimani.

En privé, cependant, il n'était pas aussi confiant, selon le livre de Baker et Glasser.

Environ un an après la frappe, en décembre 2020, Donald Trump a quitté un cocktail en Floride, disant à ses amis qu'il avait peur des représailles iraniennes.

«Lors d'un cocktail, Trump a confié à plusieurs de ses amis de Floride qu'il avait peur que l'Iran essaie de l'assassiner, et qu'il devait donc retourner à Washington où il serait plus en sécurité», selon un extrait du livre cité par The Guardian.

Cet incident a apparemment eu lieu peu après que le Leader de la Révolution islamique, sayed Ali Khamenei, a menacé de venger le général Soleimani et de demander des comptes à ceux qui sont derrière son assassinat.

Le général Soleimani, 62 ans, a été assassiné le 3 janvier 2020 lors d'une frappe aérienne américaine effectuée par un drone MQ-9 Reaper, alors qu'il se rendait à l'aéroport international de Bagdad.

Comments

//