noscript

Please Wait...

L’Iran approuve un traité sur le transfert de condamnés avec la Belgique

L’Iran approuve un traité sur le transfert de condamnés avec la Belgique
folder_openIran access_time depuis 4 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Les députés iraniens ont approuvé mercredi 2 août un traité sur le transfèrement mutuel de condamnés entre l'Iran et la Belgique, où la ratification du texte en juillet avait déclenché une vive controverse.

Le traité a été dénoncé en Belgique, notamment par des Iraniens membres d’un groupe armé terroriste en exil et interdit en Iran, comme une porte ouverte à la remise à Téhéran d'un diplomate iranien, Assadollah Assadi, condamné en 2021 en Belgique pour terrorisme.

Condamné en 2021 à 20 ans de prison

Les députés belges avaient ratifié le 20 juillet à une large majorité le traité belgo-iranien apportant un cadre légal à un échange de condamnés entre les deux pays. Le gouvernement belge défend le projet comme le seul moyen d'obtenir la libération d'un travailleur humanitaire belge, Olivier Vandecasteele, arrêté à Téhéran le 24 février.

«Les représentants du peuple ont approuvé le projet de traité sur le transfèrement (mutuel) des condamnés entre la République islamique d'Iran et le Royaume de Belgique», a annoncé Icana, le site du parlement iranien.

Âgé de 50 ans, Assadollah Assadi a été condamné en février 2021 à 20 ans de prison par un tribunal belge. Il a été accusé d'avoir fomenté un projet d'attentat à l'explosif qui devait viser en juin 2018 un rassemblement annuel d'Iraniens (membres d’un groupe interdit en Iran) près de Paris. Ces accusations ont été réfutées par le ministère iranien des Affaires étrangères qui a considéré le verdict comme injuste.

Les parlementaires iraniens ont approuvé le traité avec «195 voix pour, 2 voix contre et 7 abstentions (sur un total de 290 députés), lors d'une séance publique», a rapporté Icana.

 

Comments

//