noscript

Please Wait...

«Israël» développe des attaques secrètes en Iran, selon un responsable américain à CNN

«Israël» développe des attaques secrètes en Iran, selon un responsable américain à CNN
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_time depuis 13 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

«Israël a mené une série d'opérations secrètes à l'intérieur de l'Iran au cours des derniers mois», a déclaré un haut responsable de l'administration Biden à CNN, ce qui dissipe un peu plus le voile sur les responsables des mystérieuses attaques contre des cibles nucléaires et militaires de la République islamique.

«La situation avec l'Iran devient très tendue», a affirmé le responsable à CNN, faisant référence à la récente décision de l'Iran de démanteler plusieurs caméras de surveillance sur l'un de ses sites nucléaires, en réponse à l’absence d’une décision américaine permettant la relance de l’accord nucléaire et la levée de sanctions.

Le responsable a indiqué à la chaîne que le voyage du président américain Joe Biden au Moyen-Orient en juillet visera à assurer aux alliés que l'administration prend la menace iranienne très au sérieux.

«Israël» a exercé une forte pression sur le gouvernement américain pour que Joe Biden se rende en Arabie saoudite et rencontre le prince héritier Mohammed ben Salmane.

Le président a précisé la semaine dernière qu'il ne rencontrerait pas MBS en tête-à-tête lors de son séjour à Djeddah le mois prochain.

«Nous nous engageons à consulter étroitement nos partenaires régionaux au sujet de la politique américaine sur l'Iran et, de manière générale, nous soutenons le dialogue entre les pays de la région sur les questions de sécurité et de stabilité régionales», a assuré un porte-parole du Conseil national de sécurité de la Maison Blanche.

Les États-Unis envisagent d'étendre les sanctions économiques à l'encontre de l'Iran si les pourparlers visant à relancer l'accord nucléaire connu sous le nom de plan d'action global conjoint échouent, ont déclaré des sources bien informées à CNN.

 

Comments

//