noscript

Please Wait...

Maduro: Nous faisons partie de l’axe de résistance contre l’hégémonie

Maduro: Nous faisons partie de l’axe de résistance contre l’hégémonie
folder_openIran access_time depuis 14 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Irna

Lors d’une interview avec le média iranien KHAMENEI.IR, le président du Venezuela a déclaré que son pays fait partie de l'axe de résistance, soulignant : «Nous tous qui luttons contre le colonialisme, nous tous qui luttons pour décoloniser nos esprits et nos peuples, faisons partie de l'axe de résistance contre les méthodes impériales d'hégémonie sur le monde».

Question : Lors de votre récente rencontre avec le Leader de la révolution islamique, le leader de la Révolution a déclaré : «l'Iran et le Venezuela ont des relations qu’ils n’ont avec aucun autre pays.» Quelle est votre opinion sur cette phrase importante de l'Ayatollah Khamenei ?

L'Iran et le Venezuela ont établi des relations politiques, diplomatiques, morales et spirituelles exemplaires, depuis la première rencontre du commandant Hugo Chavez en 2001. Dans ce voyage, j’ai vu que ces relations en termes de coopération sont exemplaires et que nous avons remporté beaucoup de succès. C'est pourquoi l'Ayatollah Khamenei a raison de dire que nos relations sont uniques et exceptionnelles.

Question : Dans la même réunion, vous avez dit : «Le régime sioniste complote continuellement contre le Venezuela, par le biais du Mossad.» Pouvez-vous nous expliquer ces complots en détails ?

Oui, malheureusement, l'impérialisme et le sionisme conspirent contre les mouvements révolutionnaires progressistes en Amérique latine et dans les Caraïbes, en particulier contre la révolution bolivarienne, car nous sommes la véritable alternative, l'alternative de la justice, l'alternative de la liberté, l'alternative de la démocratie, et l'alternative totalement humaine pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

De plus, les complots du Mossad sont dus au fait que nous avons une forte position de solidarité et de soutien au peuple palestinien, aux droits historiques du peuple palestinien et à la résistance palestinienne. Notre soutien est fort et unique et continuera de l'être.

Question : « Quel a été le rôle de Sardar Soleimani et des Forces Qods dans le renforcement des relations entre l’Iran et le Venezuela, au cours des 20 dernières années ? »

«J'ai rencontré Sardar Soleimani en mars et avril 2019. Il est venu au Venezuela à l’époque où nous subissions des cyberattaques contre des centrales électriques, de la part des États-Unis. Je ne savais vraiment pas qui il était. Je ne le connaissais pas, je ne savais pas à quel point il était exceptionnel, et la conversation que j'ai eue avec lui, a été très agréable. Dans cette conversation, nous avons passé en revue toutes les Questions et il a immédiatement proposé l'aide d'experts iraniens, et deux ou trois jours plus tard, des experts iraniens étaient au Venezuela pour réparer les services d'électricité.

Question : L'ayatollah Khamenei croit que «si Jésus-Christ (as) était parmi nous aujourd'hui, il ne perdrait pas un instant pour combattre les dirigeants de l'oppression et de l'arrogance mondiale», qu'en pensez-vous ? Que ferait le Christ s'il était parmi nous ?

Nous sommes des chrétiens croyants et pratiquants. Nous sommes des chrétiens qui prions, pensons et agissons selon les enseignements du christianisme. Et le Christ est venu dans ce monde, pour affronter les empires, pour affronter l’empire romain. Il a donné sa vie. Il a sacrifié sa vie dans la lutte contre l'Empire romain. Si nous nous revendiquons du christianisme, il faut savoir que le christianisme est de nature anti-impérialiste et qu’il combat, par sa vérité et sa justice, les oppresseurs. Je n'ai aucun doute que si le Christ était parmi nous aujourd'hui, il serait à l'avant-garde de la lutte contre l'impérialisme, le colonialisme et toutes les formes d'oppression.

Question : Votre Excellence, au cours de votre présidence, vous avez eu plusieurs rencontres avec l'Ayatollah Khamenei. Si vous avez des choses à dire sur ces réunions ou des informations sur la rencontre entre M. Chavez et l'ayatollah Khamenei, pouvez-vous nous en parler ?

Eh bien, j'admire vraiment la mémoire de l'ayatollah Khamenei. Il a vraiment beaucoup de souvenirs de ces jours-là. Au cours de la conversation que nous avons eue, il a raconté certaines conversations qu'il a eues avec le commandant Chavez, lorsque le commandant Chavez avait raconté ses souvenirs à Cuba, avec le commandant Fidel Castro. Une tempête avançait droit vers Cuba, une tempête du cinquième degré, et il y eut une conversation entre Fidel et Chavez. Fidel avait dit à Chavez : « La seule chose que tu dois faire c’est prier pour nous » Prie pour nous ! Chavez s’est mis à prier. Ce jour-là passa et la tempête changea de cap et ne passa pas par Cuba. Chavez a appelé Fidel et a dit : « Miracle ! » Fidel a répondu : « Oui, parce que Dieu aide Chavez et ses amis ».

Dans la dernière rencontre que nous avons eue, l'ayatollah Khamenei a raconté cela, de manière amicale et affectueuse, à la mémoire du commandant Chavez et du commandant Fidel Castro. La conversation avec l'Ayatollah Khamenei était vraiment pleine de spiritualité et de sagesse. Il aime le peuple vénézuélien, il aime les aspirations du peuple et il nous donne toujours de bonnes idées et de bons conseils.

Question : Quelle est votre définition de l'axe de la résistance et dans quels pays le voyez-vous ?

C'est l'axe de la résistance à travers le monde, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique latine et aux Caraïbes. La résistance appartient aux peuples qui luttent contre le néolibéralisme, le racisme, les diverses formes de colonisation, la colonisation politique, économique, culturelle et cybernétique. La cyber colonisation est en hausse dans les médias sociaux.

La colonisation cyber et culturelle... Nous tous qui luttons contre le colonialisme, nous tous qui luttons pour décoloniser nos esprits et nos peuples, faisons partie de l'axe de résistance contre les méthodes impériales d'hégémonie sur le monde. Le 21ème siècle est notre siècle. C'est le siècle de l'unité du peuple, le siècle de la libération du peuple. C'est le siècle de la justice et de la vérité. Les empires sont en déclin et les projets des gens pour le bonheur, le développement et la grandeur ne font que commencer. Ce siècle est notre siècle.

 

 

Comments

//