noscript

Please Wait...

Sayyed Khamenei: L’Iran progresse et réussit, défiant toutes les rivalités et inimitiés

Sayyed Khamenei: L’Iran progresse et réussit, défiant toutes les rivalités et inimitiés
folder_openIran access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Irna

Les rivalités hostiles entre les puissances et la guerre font partie des facteurs qui rendent les conditions du monde actuelles plus complexe et difficile, a déclaré mercredi le Leader de la révolution islamique, l'ayatollah sayyed Ali Khamenei.

Au début de son allocution, le Leader de la révolution islamique a évoqué l'anniversaire de la prise de la ville de Khorramchahr le 24 mai 1982 par le régime de Saddam Baas et a déclaré que la libération de Khorramchahr était un tournant qui a changé le déroulement de la guerre.

Il a déclaré que l'importante réalisation militaire obtenue grâce au «Djihad, à l'abnégation, à la détermination, aux initiatives, à la recherche d'actions et à des moyens innovants».

Soulignant la position du Majlis (parlement iranien) dans la gestion du pays, le Leader de la révolution islamique a indiqué la vaste superficie, la population, la géographie, l'histoire et la région diversifiée de l'Iran. Il a expliqué que gérer un pays avec la position chérie de l'Iran est un «travail important», et compte tenu des conditions actuelles du monde, il est naturel que ce soit «difficile et compliqué». Il a ajouté : Dans les conditions mondiales d'aujourd'hui, la gestion est devenue difficile dans tous les pays.

Le Leader a énuméré les raisons de ces circonstances compliquées, qui sont selon lui : Les rivalités hostiles entre les puissances, les menaces des puissances nucléaires les unes contre les autres, les mouvements et menaces militaires croissants, la guerre près de l'Europe comme l'une des régions les plus belliqueuses du monde, la propagation sans précédent d'une maladie et les menaces alimentaires sur un niveau mondial sont autant de facteurs qui rendent les conditions du monde exceptionnelles actuelles ; Dans de telles circonstances, la gestion des États est devenue plus difficile et complexe.

L'ayatollah Khamenei a déclaré qu'en plus des conditions au pouvoir dans tous les pays, l'Iran est confronté à un défi continu des puissances mondiales dans diverses dimensions, en raison de la présentation d'un nouveau modèle, qui est la souveraineté religieuse populaire. Ce qui a provoqué une obstruction du calendrier organisationnel du système hégémonique», notant que la République islamique «a défié toutes les rivalités et inimitiés, et progresse et réussit maintenant».

Il a ajouté: «Nous devons connaître ensemble nos capacités et nos faiblesses avec précision, et faire attention à ne pas faire d'erreurs et de soupçons, car l'ennemi place plus d'espoir dans nos erreurs que dans ses capacités.»

Dans ce contexte, le Leader a considéré les déclarations de certaines personnes qui voient les slogans de la révolution comme un problème pour le pays comme «inacceptables», et a déclaré que «se diriger vers les idéaux de la révolution est dans l'intérêt du pays et conduit à la guérison de sa douleur».

Sayyed Khamenei a également considéré que la «popularité» est l'un des indicateurs révolutionnaires du parlementaire, en déclarant «Être populaire signifie qu'en plus d'être assis avec les gens, vous devez avoir une oreille attentive pour entendre leurs paroles, mais lorsque les demandes des gens ne peuvent pas être mises en œuvre, expliquez les raisons avec un énoncé clair, car cet acte est l'une des manifestations du jihad de la clarification.»

En conclusion, l'Imam Khamenei a salué les âmes purifiées du vénérable Imam Khomeiny (sa direction) et des martyrs de la Révolution islamique et de la "Défense sacrée", en l'honneur du martyr Hassan Sayyad Khodaei, qui a été assassiné lors d'un attentat terroriste il y a trois jours.

Il est à noter que le président du Majlis, Muhammad Baqir Qalibaf, a expliqué au début de la réunion les travaux des deux dernières années de la onzième assemblée.

 

Comments

//