noscript

Please Wait...

Sayyed Raïssi à cheikh Tamim: L’ingérence étrangère sous toutes ses formes nuit à la sécurité de la région

Sayyed Raïssi à cheikh Tamim: L’ingérence étrangère sous toutes ses formes nuit à la sécurité de la région
folder_openIran access_time depuis 6 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Irna

Le président iranien sayyed Ebrahim Raïssi a souligné jeudi, lors d’une rencontre avec l'émir du Qatar, que l’ingérence des pays étrangers dans la région sous toutes ses formes n'apportait pas la sécurité, mais au contraire, la sapait.

S'exprimant lors d'une conférence de presse conjointe avec le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, émir du Qatar, jeudi après-midi, Ebrahim Raïssi a exprimé sa satisfaction quant à la visite de l'émir du Qatar en Iran et a déclaré : «Dans les entretiens bilatéraux, outre l'élargissement des relations entre l'Iran et le Qatar dans les domaines politique, économique et commercial, culturel, touristique et énergétique, nous avons également mis l'accent sur les investissements conjoints entre les deux pays».

Soulignant que lors de leurs entretiens avec l'émir du Qatar, les deux parties ont souligné la nécessité d'accélérer la conclusion des accords conclus lors de leur visite dans le pays en mars dernier, a ajouté le président que la rencontre des responsables iraniens et qatariens concernés, ainsi que la tenue régulière d'une commission mixte de coopération entre les deux pays contribueraient à concrétiser ces accords.

Raïssi a déclaré que les deux pays ont également souligné l'importance de résoudre les problèmes régionaux, «L'Iran et le Qatar ont souligné que l'intervention de pays étrangers et occidentaux dans la région serait préjudiciable à la sécurité régionale».

Lors de nos entretiens avec l'émir du Qatar, nous avons également souligné que le siège du Yémen doit être levé dès que possible", a-t-il dit, ajoutant que l'Iran et le Qatar estiment que seul le peuple yéménite peut décider de l'avenir de leur pays.

Le président a également poursuivi en disant que les deux parties avaient souligné lors de leurs entretiens que le peuple afghan devrait avoir un gouvernement inclusif qui puisse inclure tous les groupes politiques et toutes les ethnies et puisse établir une sécurité durable en Afghanistan.

Lors de nos entretiens avec l'émir du Qatar, nous avons mis l'accent sur la libération de la Palestine et de Saint Qods, et nous avons souligné que le siège du peuple de Gaza doit être brisé. Aussi, les crimes horribles commis par le régime sioniste doivent cesser. À cet égard, je présente mes condoléances pour le martyre de Mme Shireen Abu Akleh à sa famille, à l'émir du Qatar et à ses collègues d'Al-Jazeera. Nous sommes sûrs que de tels crimes ne peuvent en aucun cas apporter la sécurité au régime sioniste, mais ils augmenteront la haine du public pour les crimes du régime sioniste, a noté le président.

«Nous devrions exprimer nos condoléances non seulement aux journalistes d'Al-Jazeera, mais aussi à tous les journalistes du monde entier qu'un journaliste libre a été martyrisé par le régime sioniste, et aujourd'hui la communauté des journalistes et des médias devrait être fière d'eux-mêmes pour avoir diffusé la voix de l'oppression du peuple palestinien au monde et d'autre part de savoir que ces crimes ne seront pas durables », a déclaré Raïssi en ajoutant que  « Sans aucun doute, la visite de l'émir du Qatar en République islamique d'Iran est un tournant dans la promotion des relations entre les deux pays et les deux nations, et il jouera certainement un rôle important dans le renforcement de l'interaction et de la coopération entre les deux pays dans les domaines bilatéral, régional et international ».

Lors de cette conférence de presse, l'émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, a exprimé sa satisfaction d'être en Iran, et a décrit les relations entre l'Iran et le Qatar comme fortes et solides et basées sur le bon voisinage, et a déclaré : «La récente visite du président iranien au Qatar a été très importante et a été un facteur de renforcement des relations entre les deux pays».

Déclarant qu'il est ici aujourd'hui pour souligner que le Qatar cherche à renforcer et à faire progresser ces relations autant que possible, l'émir du Qatar a ajouté «Aujourd'hui, en plus de discuter de questions bilatérales, nous avons souligné que la résolution des différends dans la région ne peut se faire sans dialogue, et nous sommes d'accord avec M. le Président sur ce point».

«Les deux parties ont souligné lors de leurs entretiens que les conflits dans la région devaient être résolus par un dialogue constructif et des solutions justes et globales. Le sujet principal était la question palestinienne, et nous avons également parlé de la Syrie et de l'Irak ».

Le Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani a exprimé ses condoléances à la famille de Mme Shireen Abu Akleh, qui a été martyrisée par les forces du régime d'occupation à al-Qods, et a déclaré : «Nous soulignons que les auteurs de ce crime doivent être punis et que le monde ne doit pas traiter cela avec deux poids deux mesures».

«Nous avons toujours eu une vision positive des pourparlers de Vienne, car nous pensons que les pourparlers sont la solution à ce problème», a indiqué l’émir.

Il a également mentionné la tenue de la Coupe du monde dans son pays, déclarant : «Nous accueillons tous les Iraniens qui souhaitent assister à cet événement et regarder les matchs de leur équipe nationale en personne, et nous accueillons tout le monde. Je tiens à souligner que cet événement sera définitivement exceptionnel, et je remercie le président et les officiels de la République islamique d'Iran pour leur aide dans la tenue d'une Coupe du monde réussie ».

 

Comments

//