noscript

Please Wait...

Sayyed Khamenei: La solution des problèmes de la région passerait par un dialogue élargi, «Israël» n’est plus à craindre 

Sayyed Khamenei: La solution des problèmes de la région passerait par un dialogue élargi, «Israël» n’est plus à craindre 
folder_openIran access_time depuis 6 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Le Leader de la Révolution islamique d’Iran, l’Ayatollah sayyed Ali Khamenei, a reçu, jeudi 12 mai dans l’après-midi, l’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, et la délégation qatarie en visite à Téhéran.

Au cours de cette rencontre, le Leader de la Révolution islamique a insisté sur l’impératif du développement des relations bilatérales dans les domaines politiques et économiques, affirmant que la solution des problèmes de la région passerait par un dialogue élargi sans qu’il y ait d’ingérences de la part des puissances extrarégionales.

Son éminence a affirmé que la consolidation et la stabilité des relations entre la République islamique d’Iran et le Qatar seront dans l’intérêt des deux nations : «Le niveau actuel des transactions économiques entre nos deux pays est malheureusement bas et les chiffres actuels devront être décuplés», a-t-il souligné.

«Dans le domaine des relations politiques, le terrain est favorable au développement des échanges de vues, et j’espère que votre visite en Iran soit un tournant positif pour la promotion des coopérations», a déclaré sayyed Khamenei.

Évoquant l’intensification des crimes commis par «Israël» contre la nation palestinienne, sayyed Khamenei a déclaré : «La République islamique d’Iran s’attend à ce que le monde arabe entame une action politique concrète face aux crimes flagrants des sionistes».

Approuvant les déclarations de l’émir du Qatar pour condamner les crimes commis par l’entité sioniste, le Leader de la Révolution islamique a affirmé que les injustices et les oppressions que les sionistes ont infligées pendant de longues décennies aux Palestiniens ont imposé aux nations arabes et musulmanes des préjudices et des amertumes. Vu cette triste réalité, « la République islamique d’Iran s'attend à ce que le monde arabe entame une action politique concrète face aux crimes flagrants des sionistes», a déclaré l’honorable Ayatollah Khamenei.

Confirmant les propos de l’émir du Qatar sur les événements de l’année dernière dans le quartier de Cheikh Jarrah à AlQods occupée, le Leader de la Révolution islamique a affirmé que certains gouvernements arabes n’avaient accordé aux Palestiniens de la ville occupée d’AlQods qu’un soutien infime même en comparaison avec certains États européens. Ces gouvernements «n’ont adopté aucune position efficace et poursuivent aujourd’hui sur la même voie», a-t-il ajouté.

«Si les gouvernements arabes se résignent à une telle approche soit par la crainte soit par l’espoir d’un quelconque avantage de la part du régime sioniste, ils devront savoir qu’aujourd’hui le régime d’occupation, dans l’état où il est, n’inspire ni crainte ni espoir», a affirmé le Leader de la Révolution islamique.

Selon sayyed Khamenei, la solution des problèmes de la région ne serait possible que par les pays de la région et par un dialogue élargi : «Les affaires de la Syrie et du Yémen peuvent être réglées par le dialogue, mais ce dialogue ne doit pas s’établir par la base des rapports de forces ; or, les États-Unis et leurs alliés s’appuient sur les leviers militaires et financiers pour dicter leur volonté aux autres parties», a souligné le Leader de la Révolution islamique.

Il a affirmé que pour résoudre ces problèmes et gérer ces affaires, les pays de la région n’ont point besoin de l’intervention des puissances extrarégionales. Quant à «Israël», il a déclaré : «Les sionistes, où qu’ils mettent les pieds, sèment le mal et la corruption sans pouvoir réaliser leurs fausses promesses de soutien et d’alliance. Ce sont donc nous pays qui doivent renforcer leurs relations et échanges nos points de vue pour promouvoir une coopération régionale.»

Au cours de cette rencontre à laquelle assistait également le président iranien Ebrahim Raïssi, l’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, s’est réjoui les acquis de sa deuxième visite à Téhéran et a déclaré : « Odieux sont les crimes que le régime israélien commet contre les Palestiniens et nous devons tous réagir aux événements qui se produisent aujourd’hui en Palestine. »

Exprimant ses regrets quant au martyre de la journaliste palestinienne, Shireen Abu Akleh, assassinée par les militaires sionistes à Jénine en Cisjordanie occupée, l’émir du Qatar a condamné le sang-froid avec lequel les sionistes commettent de tels crimes odieux.

Le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani a déclaré ensuite que la solution des pays de la région comme la Syrie, l’Irak ou le Yémen passerait certainement par un dialogue élargi, comme l’a souligné le Leader de la Révolution islamique. En ce qui concerne la promotion des relations économiques entre Téhéran et Doha, l’émir du Qatar a évoqué la reprise des activités de la commission économique mixte irano-qatarie émettant l’espoir que le niveau des interactions économiques et commerciales entre les deux pays augmente considérablement jusqu’à l’année prochaine.

Comments

//