noscript

Please Wait...

Ukraine: Kiev a perdu 30 drones uniquement dans la région de l’île des Serpents, selon Moscou

Ukraine: Kiev a perdu 30 drones uniquement dans la région de l’île des Serpents, selon Moscou
folder_openEurope access_time depuis 8 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec RT

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a fait savoir lors de son briefing mardi soir que «depuis les trois derniers jours, le régime de Kiev a perdu 30 drones uniquement dans la région [de l’île des Serpents]».

«Les drones participaient à une opération médiatique du régime de Kiev qui a échoué et visait à capturer l’île des Serpents la veille du 9 mai, Jour de la Victoire», a-t-il ajouté.

«L’opération médiatique insensée du régime de Kiev visant à capturer l’île des Serpents la veille du Jour de la Victoire a entraîné la mort inutile de plus de cinq dizaines de combattants ukrainiens et d’agents d’unités d’élite des forces armées ukrainiennes, la perte de quatre avions, dix hélicoptères, trois vedettes et 30 drones», a-t-il conclu.

La Russie mène une opération militaire en Ukraine depuis le 24 février, avec l’objectif affiché par les autorités russes de «dénazifier» et «démilitariser» son voisin ukrainien.

Dans son allocution annonçant cette intervention, le président Vladimir Poutine a entre autres accusé les Occidentaux d’avoir favorisé un nationalisme ukrainien hostile à la Russie sur ses territoires historiques, et armé Kiev – via l’OTAN – contre la Russie.

«Le problème est que […] sur nos propres territoires historiques, une anti-Russie est en train d’être créée, qui a été placée sous un contrôle extérieur total, qui est colonisée de manière active par les forces armées des pays de l’OTAN et où il y a un afflux d’armes les plus modernes», avait-il déclaré.

Il a par ailleurs annoncé agir pour venir en aide aux deux républiques autoproclamées du Donbass en guerre contre Kiev depuis 2014.

Dans son discours du 9 mai, le président russe a déclaré que «des préparatifs étaient en cours pour une opération punitive [provenant d’Ukraine] dans le Donbass, pour une invasion de nos terres historiques, y compris la Crimée», ce qui aurait selon lui rendu cette opération inévitable.

Comments

//