noscript

Please Wait...

Syrie: prolongation de six mois de l’aide transfrontalière sans nouveau vote à l’ONU

Syrie: prolongation de six mois de l’aide transfrontalière sans nouveau vote à l’ONU
folder_openSyrie access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

L'aide humanitaire transfrontalière à la Syrie, sans autorisation de Damas, a été a été de facto prolongée de six mois sans nouveau vote du Conseil de sécurité.

Cette instance avait reconduit en juillet l'autorisation transfrontalière «pour une période de six mois, jusqu'au 10 janvier 2022», via le point de passage de Bab al-Hawa, à la frontière syrienne avec la Turquie. Le texte prévoyait «une extension de six mois supplémentaires, jusqu'au 10 juillet», sous réserve d'un rapport du secrétaire général de l'ONU. Pour l'Occident, la reconduction jusqu'en juillet 2022 avait été interprétée comme automatique alors que la Russie avait fait planer la possibilité de demander un nouveau vote du Conseil de sécurité, ce qu'elle s'est abstenue de réclamer jusqu'à aujourd'hui.

Dans son rapport remis en décembre, le chef de l'ONU, Antonio Guterres, avait souligné l'impossibilité de remplacer à ce stade le mécanisme transfrontalier par un mécanisme à travers les lignes de front à partir de Damas, que Moscou souhaite favoriser pour faire reconnaître la pleine souveraineté de la Syrie sur son territoire. Le mécanisme transfrontalier dessert principalement les quelque 3 millions de personnes, à savoir les extrémistes et leurs familles, ayant enfui les autres régions syriennes libérées des groupes terroristes, et venus dans la région d'Idleb dans le nord-ouest de la Syrie, qui échappe toujours au contrôle de Damas.

«L'acheminement transfrontalier de l'aide est essentiel», a souligné lundi le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, lors de son point-presse quotidien.

Comments

//