noscript

Please Wait...

Télégramme

La défense aérienne yéménite: Un développement stratégique qui brise les ailes de l’offensive

La défense aérienne yéménite: Un développement stratégique qui brise les ailes de l’offensive
folder_openRapports access_time depuis 29 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

La créativité militaire des unités de la défense aérienne de l’armée yéménite et des comités populaires est en croissance, alors que les exploits techniques et opérationnels s’élargissent rapidement.

Ainsi, les unités de défense aérienne ont réalisé une longue liste d’exploits qualitatifs, dans la lutte contre les avions de chasse de la coalition américaine-saoudienne-émiratie.

Durant la dernière période, ces unités ont abattu plus de 20 drones menant différentes missions. Ces défenses aériennes ont également intercepté plusieurs avions de chasse américains et européens, du type F15, Tornado, Typhoon, les contraignant à s’éloigner de l’espace aérien.

Certains de ces systèmes ont prouvé leur grande capacité à neutraliser avec succès tous les aéronefs, en particulier les hélicoptères et les «drones» de toutes sortes, y compris la flotte d'avions de reconnaissance «Scan Eagle», et les avions américains «MQ9» et «MQ1», et leurs homologues chinois «CH4» et «Wing Long» et autres drones largement utilisés par la coalition d'agression dans les opérations aériennes.

Les unités de défense aérienne yéménites ont pu abattre un avion, presque quotidiennement.

Au cours de la semaine écoulée, 5 drones ont été abattus, dont 2 CH-4 et 3 Scan Eagle. Un chasseur F-15 a été intercepté dans une opération qualitative.

Quant au système Fatir 1, ses capacités ont réussi à intercepter des avions offensifs sur lesquels s'appuie la coalition d'agression, dont les F15, F16, Tornado, abattu l’année dernière, alors que les pilotes ont été capturés.

Par conséquent, ces systèmes fabriqués localement ont joué un rôle essentiel dans le changement des règles de la bataille aérienne et le démantèlement de la supériorité des agresseurs.

Les scènes apparues lors de l'interception du chasseur F15 il y a quelques jours ont bien démontré le niveau de capacités techniques de ces systèmes et leur efficacité face à ce type, qui est l'un des derniers chasseurs américains de quatrième génération.

Ces chasseurs possèdent des compétences et des capacités de combat supérieures et des systèmes d'autodéfense avancés, y compris des brouilleurs électroniques et thermiques, des anti-missiles et une maniabilité, et des vitesses élevées allant jusqu'à 2 Mach.

Par conséquent, affronter une technologie aussi complexe est considéré comme une grande réussite dans ses dimensions militaires et techniques, car ça nécessite des systèmes avancés de générations intelligentes, tels que le «S-300» russe et ses homologues de la quatrième génération qui peuvent gérer les systèmes électroniques, les systèmes de guerre électronique et les manœuvres et grande vitesse.

Ce que les systèmes de l'armée et des comités ont réalisé contre cette technologie confirme le niveau de leur développement, devenu globalement concurrent des systèmes modernes, et confirme qu'il s'agit du début d'une étape durant laquelle il est possible de mettre un terme à l’action aérienne de l'agression américano-saoudienne-émiratie, dans l'espace aérien du Yémen à court terme.

Bref, la coalition d'agression qui va du mal en pis militairement et sur le terrain, sera confrontée à de nouvelles équations impossibles à surmonter, et dans un sens plus précis, ses dernières ailes dans la guerre seront coupées.

Le Yémen, possédant des capacités défensives efficaces contre les avions, la coalition d'agression recevra un coup sévère qui mettra fin aux piliers les plus importants de la force principale sur laquelle elle compte dans son agression et dans ses opérations militaires au Yémen.

 

 

 

 

Comments

//