noscript

Please Wait...

Sayed Khamenei: Les puissances arrogantes ravies de la souffrance du peuple iranien

Sayed Khamenei: Les puissances arrogantes ravies de la souffrance du peuple iranien
folder_openIran access_timedepuis 6 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

«Les sanctions américaines ont empêché l'Iran d'obtenir les médicaments et l'équipement nécessaires pour lutter contre le coronavirus, obligeant le pays à recourir à ses propres ressources pour s'attaquer au problème», a affirmé dimanche le leader de la Révolution islamique d’Iran, sayed Ali Khamenei.  

L'ayatollah Khamenei a déclaré que la joie des puissances arrogantes face aux souffrances du peuple iranien s'était manifestée par des événements tels que l'aide à l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein pour l’attaque chimique contre des troupes iraniennes et des villes frontalières et l'imposition d'un «embargo médical sur la nation iranienne».

«Compte tenu de ces faits, lorsque les infirmières, avec effort et dévouement, mettent le sourire sur les lèvres des patients et celles de leurs proches, elles luttent en fait contre le monde malveillant de l'arrogance. C'est la double valeur du corps d'infirmier dans l'Iran islamique», a ajouté le leader.

La pandémie de coronavirus, cependant, «a montré que si le corps d’infirmier n'est pas renforcé, nous serons durement touchés», a-t-il poursuivi l'ayatollah Khamenei. La nourriture, les médicaments et autres aides humanitaires sont exemptés des sanctions américaines imposées à Téhéran en 2018 après que le président Donald Trump s'est retiré de l’accord international de 2015 sur le programme nucléaire iranien.

Le Leader de la Révolution a fait ces remarques à Téhéran dimanche lors d'une réunion avec un groupe d'infirmières iraniennes et des familles des fonctionnaires de santé morts lors d'exercice de leurs fonctions dans la lutte contre le COVID-19 à l'occasion de l'anniversaire de la vénérée Zainab, la petite-fille du prophète Mohammad (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) et la Journée nationale des infirmières. L'ayatollah Khamenei a déclaré que la nature des soins infirmiers - c'est-à-dire observer la souffrance des patients et les soigner 24 heures sur 24 - est amère et dure.

«À certains moments, comme la période de la Défense sacrée ou le coronavirus, ces difficultés se sont multipliées», a-t-il déclaré, faisant référence à la guerre de Saddam en 1980-1988 contre l'Iran.

L'ayatollah Khamenei a également évoqué les sacrifices des infirmières iraniennes, affirmant que leurs efforts méritent d'être enregistrés à travers l'art. «En ce qui concerne la narration des difficultés du travail des infirmières, nous manquons de production artistique. Ceux-ci ont des thèmes artistiques ou dans le langage de l'art, ils ont des thèmes dramatiques. Ils peuvent être utilisés pour créer des programmes artistiques attrayants. Les artistes devraient venir dans l'arène», a-t-il déclaré.

«Vous devez raconter les vérités de votre société, de votre pays et de votre Révolution. Si vous ne les racontez pas, l'ennemi le fera. Si vous ne faites pas la chronique de la révolution, l'ennemi le fera. Si vous ne racontez pas l’événement de la Défense sacrée, l'ennemi le fera comme bon lui semble, faisant sa propre justification pour dire des mensonges et changer la place de l'oppresseur et de l'opprimé.»

Le Leader a souligné que «la vénérée Zainab a pu montrer au monde la grande capacité spirituelle et intellectuelle des femmes». «La vénérée Zainab, que la paix soit sur elle, a montré deux points : Premièrement, une femme peut être un immense océan de patience et deuxièmement, elle peut être le summum de la sagesse et de la prudence.»

Comments

//