noscript

Please Wait...

«Israël dans le pétrin»: Gantz à Washington pour discuter d’exercices militaires conjoints

«Israël dans le pétrin»: Gantz à Washington pour discuter d’exercices militaires conjoints
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

De hauts responsables américains et israéliens de la Guerre devraient discuter jeudi d'éventuels exercices militaires qui leur permettraient de se préparer à un scénario prévoyant la destruction des installations nucléaires iraniennes en cas d'échec des négociations diplomatiques et si les dirigeants de leurs pays le demandaient, a expliqué à Reuters un représentant américain.

«Ces entretiens, prévus entre les Etats-Unis et le ministre israélien de la Guerre, Benny Gantz, font suite à une réunion d'information organisée le 25 octobre par les responsables du Pentagone sur l'ensemble des options militaires disponibles pour garantir que l'Iran ne soit pas en mesure de produire une arme nucléaire», a déclaré mercredi ce responsable, qui préfère conserver l'anonymat.

L'Iran dément vouloir se doter d'armes nucléaires, affirmant vouloir uniquement maîtriser la technologie nucléaire à des fins pacifiques.

Les préparatifs américano-israéliens soulignent l'inquiétude des Occidentaux concernant les négociations engagées avec Téhéran afin de rétablir l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien.

Le responsable américain a refusé de donner des détails sur les exercices militaires. L'ambassade d'«Israël» à Washington et la mission de l'Iran auprès des Nations unies n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

Enrique Mora, le coordonnateur européen des négociations, a indiqué que les discussions destinées à rétablir l'accord de 2015 reprendraient jeudi et l'émissaire spécial américain pour l'Iran, Rob Malley, devrait se rendre à Vienne ce week-end pour y participer.

Selon un reportage publié mercredi, l’armée israélienne organisera au printemps un exercice à grande échelle au-dessus de la Méditerranée avec des dizaines d’avions simulant une frappe contre le programme nucléaire iranien.

En janvier, le chef de l’armée israélienne Aviv Kohavi a annoncé qu’il donnait l’ordre à l’armée d’élaborer de nouveaux plans pour une attaque contre le programme nucléaire iranien. L’armée a reçu des milliards de «shekels» de fonds supplémentaires pour se préparer à une telle attaque dans le cadre du budget national récemment adopté.

Bien que les responsables israéliens aient souligné qu’«Israël» pourrait effectuer une frappe sans coordination avec les États-Unis, certains analystes ont émis des doutes sur la capacité de l’armée israélienne à le faire, car plusieurs installations iraniennes sont enfouies assez profondément sous terre et une opération nécessiterait des munitions particulièrement puissantes, que seuls les États-Unis possèdent actuellement.

Comments

//