noscript

Please Wait...

Télégramme

«La France nous fait honte»: la gauche fustige la vente record de Rafale aux Émirats

«La France nous fait honte»: la gauche fustige la vente record de Rafale aux Émirats
folder_openFrance access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sputnik

La signature ce vendredi par les Émirats arabes unis d’une commande d’armements auprès de la France pour un total de 17 milliards d’euros a suscité de multiples réactions, allant d’une approbation complète à de vertes critiques de la part de la gauche qui estime que c’est une «honte» et un «scandale».

Le géant français Dassault a annoncé ce 3 décembre la signature d’un «contrat historique» pour l’acquisition de 80 Rafale et de 12 hélicoptères par Abou Dhabi.

«Avec les Émirats arabes unis, nous scellons aujourd’hui la vente de 80 avions Rafale et 12 hélicoptères Caracal. En confiance, nous agissons ensemble pour notre sécurité», a écrit Emmanuel Macron sur sa page Twitter.

«Scandaleux»

Or, cette vente record n’a pas été appréciée par toute la classe politique.

La France est notamment critiquée pour les ventes d’armes dans la région, car certaines auraient pu être utilisées contre le Yémen.

Le conflit dans cette partie du monde et le rôle de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et les Émirats ont été dénoncés à plusieurs reprises par de nombreuses associations.

La gauche a clairement manifesté son attitude hostile envers ce contrat.

«La France nous fait honte quand elle arme des régimes autoritaires qui méprisent les droits humains», indique le candidat EELV à l’élection présidentielle, Yannick Jadot.

Le directeur de campagne de Yannick Jadot, Mounir Satouri, appelle à mettre «fin à cette honte» et permettre à l’Union européenne «de mieux contrôler» les ventes d’armes.

Le candidat à la présidentielle du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Philippe Poutou, qualifie le marché de «scandaleux» et estime qu’il aurait mieux valu «distribuer à la place médicaments et vaccins». «Vraiment pas de quoi être fier!»

«Un succès»

Mais la majorité se félicite de la signature de ce gros contrat.

Éric Zemmour a salué «Dassault, Thales et Safran pour la vente de 80 Rafales».

«C’est un succès pour notre industrie de défense tout entière qui ne doit rien à l’UE ou à l’Otan», a affirmé sur Twitter le candidat à la présidentielle.

La députée LREM Françoise Dumas évoque elle aussi un «succès historique».

«Une nouvelle preuve de l’excellence de notre industrie de défense: la vente de 80 Rafale et 12 Caracal», a-t-elle écrit sur Twitter.

Le PDG de Dassault Aviation, Éric Trappier, s’est également félicité dans un communiqué de ce contrat, «le plus important jamais obtenu par l’aéronautique de combat française», qui témoigne «que l’aviation de combat française est un pôle d’excellence de l’industrie nationale reconnu à l’international».

Comments

//