noscript

Please Wait...

Télégramme

La France bloque une campagne européenne de lutte contre les discriminations envers les femmes voilées

La France bloque une campagne européenne de lutte contre les discriminations envers les femmes voilées
folder_openFrance access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

La France a bloqué une campagne de lutte contre les discours de haine antimusulmans lancée par l’antenne du Conseil de l’Europe contre les discriminations.

Des images de femmes portant un voile ont été partagées sur le compte Twitter de l’antenne du Conseil de l’Europe contre les discriminations avec les slogans «La liberté est dans le voile», «Apportez la joie et acceptez les hijabs» et «La beauté est dans la diversité comme la liberté est dans le hijab».

S’exprimant sur LCI TV, Sarah El Hairy, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports, chargée de la jeunesse et de l’engagement, a déclaré que la campagne du Programme «Droits, Égalité et Citoyenneté» du Conseil de l’Europe l’avait choquée.

«Cette campagne est absolument à l’opposé de nos valeurs», a estimé El Hairy.

Et d’ajouter: «La France défend liberté de conviction, mais ce que l’on voit dans cette vidéo c’est le fait de prôner le port du voile, ce qui est condamnable (….) Nous avons fait part de notre désapprobation, d’où le retrait de cette campagne dès aujourd’hui».

Après que la France a assuré le retrait de la campagne, le Conseil de l’Europe a supprimé les messages connexes sur son compte Twitter.

La responsable française a affirmé que Paris avait jugé «nécessaire de faire une protestation officielle», justifiant la position de son gouvernement en déclarant: «On ne prône pas le voile comme élément identitaire, c’est absolument contraire à tout ce que nous défendons comme idéal».

Le Conseil de l’Europe (à différencier du Conseil européen, institution de l’UE qui regroupe les chefs d’État et de gouvernement des pays membres) a lancé, jeudi, cette campagne contre la discrimination des femmes portant le voile, publiant sur son site plusieurs dizaines de visuels en anglais et adaptés au format des réseaux sociaux dans le cadre d’une campagne de communication visant à «lutter contre les discours de haine antimusulmans», explique le quotidien Le Figaro.

Et de préciser: «La campagne est cofinancée par l’Union européenne via son programme "Droits, Égalité et Citoyenneté" qui doit contribuer à ce que l’égalité et les droits des personnes tels qu’ils sont inscrits dans le Traité, la Charte et les conventions internationales des droits de l’homme, soient promus, protégés et effectivement mis en œuvre».

Comments

//