noscript

Please Wait...

«Israël» s’attend à être visé par 2000 roquettes/jour en cas de conflit avec le Hezbollah

«Israël» s’attend à être visé par 2000 roquettes/jour en cas de conflit avec le Hezbollah
folder_openLiban access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

«Israël» ne souhaite pas une guerre avec le Hezbollah libanais mais se prépare à recevoir un record de quelque 2000 roquettes par jour si un conflit armé éclatait entre les deux camps, a affirmé dimanche un haut responsable de l'armée d’occupation israélienne à l'AFP.

Dans la foulée de manifestations contre la répression des Jérusalémites et la profanation de la mosquée d’al-Aqsa en mai, le Hamas et les autres factions de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza, avaient lancé des salves de roquettes vers les principales villes occupées.

Au total, environ 4400 roquettes ont été tirées vers les territoires occupés depuis l’enclave palestinienne, dépassant le rythme de la dernière guerre (2006) avec le Hezbollah, où un nombre similaire de roquettes avaient été lancées depuis le Liban mais sur une période d’un mois, selon l’armée d’occupation israélienne.

Des villes comme «Tel-Aviv» ou «Ashdod» (sud) ont essuyé leur «plus grand nombre de tirs» depuis 1948 (date de l’usurpation de la Palestine), a déclaré lors d’un entretien avec l’AFP le général israélien Uri Gordin.

«S’il y avait un conflit ou une guerre avec le Hezbollah, nous nous attendons à ce qu’il y ait au moins cinq fois plus de roquettes tirées chaque jour du Liban vers Israël. Cela ferait entre 1500 et 2500 roquettes», a ajouté ce haut gradé, à la tête du «Home Front Command» («Commandement du Front intérieur», ndlr).

Mise sur pied en 1992, après la première guerre du Golfe, cette branche de l’armée d’occupation israélienne est en charge de préparer l’entité sioniste en cas de menaces, conflit ou désastres.

En 2006, le «Commandement du Front intérieur» avait été critiqué pour son échec lors de la guerre contre le Liban, qui avait fait plus de 1200 martyrs côté libanais, en majorité des civils, et 160 côté israélien, en majorité des militaires.

Attaques sur plusieurs fronts

Auparavant, un officier de réserve des forces d’occupation, Danny Citrinobic, a affirmé que «les missiles de précision en possession du Hezbollah étaient une autre preuve de l’échec de la dissuasion israélienne à son encontre».

«Israël devra faire face à des attaques sur plusieurs fronts dans la prochaine guerre», a-t-il prévenu.

Plusieurs fronts seraient impliqués en parallèle: le Liban, la Syrie, l’ouest de l’Irak, et peut-être aussi Gaza, a précisé le général de réserve.

«Le Hezbollah possède 150 000 missiles»

Entre-temps, le site israélien «Walla» a déclaré que selon les estimations de l’armée israélienne, «le Hezbollah dispose de 150 000 missiles de différents types».

Selon ces estimations, «l’arsenal du Hezbollah comprend des missiles d’une portée allant de 15 à 700 km, des missiles de croisière d’une portée de 200 km et des drones capables d’atteindre une portée de 400 km».

Le site a également ajouté que lors de la prochaine confrontation avec le Hezbollah, l’armée israélienne estime qu’«entre 1 000 et 3 000 roquettes seront tirées par jour».

Comments

//