noscript

Please Wait...

Télégramme

La Corée du Nord tire un projectile et affirme son droit à tester des armes

La Corée du Nord tire un projectile et affirme son droit à tester des armes
folder_openAsie access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

La Corée du Nord a tiré ce qui semble être un missile de courte portée en mer mardi, a déclaré l'armée sud-coréenne, au moment où son ambassadeur à l'ONU revendiquait le «droit légitime» de son pays à tester des armes face à la «politique hostile» des Etats-Unis et de Séoul.

L'engin a été tiré depuis la province septentrionale de Jagang vers les eaux au large de la côte est, selon l'état-major des armées du Sud.

Un porte-parole du ministère japonais de la Défense a pour sa part déclaré sous le couvert de l'anonymat que ce projectile «semble être un missile balistique».

Il s'agit du troisième tir effectué par Pyongyang ce mois-ci.

Le premier avait impliqué un missile de croisière à longue portée, et le deuxième des missiles balistiques à courte portée.

Moins d'une heure après ce lancement, l'ambassadeur nord-coréen auprès de l'ONU, Kim Song, a déclaré à l'Assemblée générale des Nations unies que son pays a le «droit légitime» de tester des armes et de «renforcer (ses) capacités de défense».

Les Etats-Unis «devraient prouver dans les faits qu'ils n'ont aucune volonté hostile à notre égard», a poursuivi l'ambassadeur.

«Si c'est le cas, nous sommes prêts à répondre» de la même manière, «mais il ne semble pas que les Etats-Unis soient prêts» à prendre cette direction, a-t-il déclaré.

Le département d'Etat américain a condamné ce nouveau tir de missile dans un communiqué lundi soir.

«Ce lancement constitue une violation des multiples résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU», a-t-il estimé, appelant Pyongyang «à engager le dialogue».

«Bien que nous ayons évalué que cet événement ne constitue pas une menace immédiate pour le personnel ou le territoire des États-Unis, ou pour nos alliés, le lancement de missiles met en évidence l'impact déstabilisant du programme d'armement illicite» de Pyongyang, a déclaré le commandement militaire américain indo-pacifique (Indopacom) dans un communiqué.

L'armée américaine a ajouté «consulter étroitement (ses) alliés et partenaires» à ce sujet, assurant que «l'engagement des États-Unis à défendre la République de Corée et le Japon reste inébranlable».

Comments

//