noscript

Please Wait...

L’occupation turque continue le crime de couper l’eau à un million de citoyens à Hassaké

L’occupation turque continue le crime de couper l’eau à un million de citoyens à Hassaké
folder_openSyrie access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sana

Les forces de l’occupation turque et ses mercenaires de terroristes poursuivent leur crime de couper l’eau de la station d’Alouk, considérée comme source d’eau potable principale pour un million de citoyens à Hassaké, alors que les mesures d’urgence prises par les organismes gouvernementaux et les organisations humanitaires se poursuivent pour assurer des sources temporaires d’eau aux habitants de Hassaké et de sa banlieue.

Avec la hausse des températures, la souffrance de la population augmente, à l’ombre de la poursuite de la criminalité du régime turc qui coupe l’eau des habitants de la ville de Hassaké, des dizaines de villages et des rassemblements des habitants dans la banlieue du gouvernorat.

Le directeur de l’Etablissement public de l’eau potable à Hassaké, Mahmoud Okleh, a indiqué dans une déclaration au correspondant de SANA qu’«il n’y a aucun signe de résolution jusqu’à présent, l’occupant turc persiste à investir la station pour réaliser ses projets criminels dans la zone», appelant toutes les organisations humanitaires et de secours et toutes les parties à chercher une solution de la station d’Alouk.

«Nous coopérons avec toutes les parties, les organisations et les associations pour fournir et acheminer l’eau potable aux habitants, et ce, depuis la station des puits de Nafacheh à l’est de la ville et depuis la station de Tal Barak», a-t-il souligné.

 

Comments

//