noscript

Please Wait...

corona1

Le «procureur général» israélien ne se prononcera pas sur les expulsions à Cheikh Jarrah

 Le «procureur général» israélien ne se prononcera pas sur les expulsions à Cheikh Jarrah
folder_openPalestine access_time depuis 12 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le soi-disant «procureur général israélien» Avichai Mandelblit a informé la «Cour suprême» lundi qu’il ne s’impliquerait pas dans l’affaire des expulsions des familles palestiniennes de leurs demeures par des propriétaires israéliens dans le quartier de Cheikh Jarrah dans la partie Est d’AlQods occupée (Jérusalem-Est).

Les avocats représentant les familles palestiniennes avaient demandé à Mandelblit d’intervenir dans cette affaire et la «Cour suprême», qui examine les appels contre les condamnations, a déclaré le mois dernier qu’elle attendrait d’entendre le procureur général avant de prendre une décision.

Mandelblit est arrivé à la conclusion que, d’un point de vue juridique, les expulsions ne peuvent être empêchées, rapporte Haaretz.

Une source proche du procureur général a déclaré au journal que les dirigeants politiques en étaient arrivés à la même conclusion.

Dans sa notification à la cour, Mandelblit a écrit qu’au vu des nombreuses procédures judiciaires précédentes sur la question au fil des ans «et au vu des déterminations factuelles et juridiques faites dans ces procédures, le procureur général est arrivé à la conclusion qu’il n’a pas sa place dans la procédure» en tant que plus haute autorité juridique de l’entité.

Au cours des discussions au soi-disant «ministère de la Justice», il a été suggéré que les autorités de l’occupation israélienne exproprie les maisons contestées et donne à leurs habitants le «statut de résidents protégés», rapporte Haaretz.

Cependant, Mandelblit s’est prononcé contre cette idée, l’une des raisons avancées étant qu’une proposition similaire faite dans le passé par la «Cour suprême» avait été rejetée par les résidents palestiniens.

 

Comments

//