noscript

Please Wait...

alqods2021

Coronavirus: plus de 20 millions de cas en Inde, polémique en Australie

Coronavirus: plus de 20 millions de cas en Inde, polémique en Australie
folder_openAsie access_time depuis 7 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Manque d'oxygène, pénurie de vaccins: l'Inde, mais aussi le Brésil ou l'Équateur se heurtent actuellement à des carences matérielles pour endiguer l'épidémie. L'Inde continue aussi de battre des records de contamination, tandis qu'aux États-Unis, le vaccin de Pfizer-BioNTech sera bientôt disponible pour les enfants âgés de plus de 12 ans.

En Inde, la pandémie continue de faire des ravages dans le pays aux hôpitaux saturés. Au cours des dernières 24 heures, l'Inde a recensé 357.229 nouvelles contaminations, portant le total à 20,3 millions, selon le ministère de la Santé. Les décès ont augmenté de 3449 pour atteindre 222.408 au total. De nombreux experts estiment cependant que le nombre réel est beaucoup plus élevé.

Le pays de 1,3 milliard d'habitants, frappé par une deuxième vague d'une grande virulence, a recensé huit millions de nouvelles contaminations depuis la fin mars. Les hôpitaux sont à court de réserves d'oxygène, de médicaments, de lits, malgré l'afflux d'aide internationale ces derniers jours.

Polémique en Australie

Mais c'est en Australie que la colère monte: des milliers d'Australiens sont coincés en Inde, depuis que Canberra a interdit les entrées sur son territoire depuis l'Inde face à la flambée de cas de Covid-19, y compris pour ses ressortissants.

«Si notre gouvernement se souciait de la sécurité des Australiens, il nous autoriserait à rentrer à la maison. C'est une honte!!! Monsieur le Premier ministre, vous avez du sang sur les mains», a notamment tweeté l'ancien joueur de cricket australien Michael Slater, coincé aux Maldives.

De nombreux joueurs de cricket figurent parmi les Australiens coincés en Inde, où ils participaient au championnat national.

L'Australie avait mis en garde samedi ses concitoyens revenant d'Inde par le truchement de vols avec escale qu'ils risquaient cinq ans de prison.

Le Premier ministre australien Scott Morrison a rétropédalé mardi sur la menace d'emprisonnement mais a maintenu sa décision d'empêcher les retours d'Inde.

«Je protégerai nos frontières durant cette période», a-t-il insisté, réfutant avoir du «sang sur les mains». 

Pfizer bientôt disponible pour les plus de 12 ans aux États-Unis

Les États-Unis devraient quant à eux autoriser le vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 pour les enfants âgés de 12 ans et plus à partir de la semaine prochaine, ont rapporté lundi des médias américains.

Selon CNN, Pfizer a demandé une autorisation d'utilisation d'urgence pour son vaccin. «L'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and drug administration, FDA) devra modifier sa réglementation sur l'autorisation d'utilisation d'urgence du vaccin, mais le processus devrait être simple», rapporte CNN.

Alors que le vaccin Pfizer est actuellement autorisé pour les personnes âgées de 16 ans et plus aux États-Unis, l'extension aux adolescents pourrait ouvrir la campagne de vaccination américaine à des millions de personnes supplémentaires.

Restrictions levées en Floride

En Floride, toutes les restrictions liées à la pandémie ont été levées lundi. «C'est la chose évidente à faire», a déclaré le gouverneur républicain Ron DeSantis, populaire auprès de l'électorat traditionnel de Trump, évoquant le fait que près de 9 des 23 millions d'habitants de son État avaient désormais reçu au moins une première dose de vaccin.

Ceux qui pensent qu'on a encore besoin de restrictions «ne croient pas dans les vaccins», a-t-il accusé.

L'heure est à l'assouplissement aussi à New York, qui fut l'épicentre de l'épidémie à ses débuts, et qui va rouvrir ses lignes de métro 24 heures sur 24.

Première étape dans l'allègement en France

En France, une semaine après la rentrée des écoliers, collégiens et lycéens ont retrouvé eux aussi leurs salles de classe lundi, une journée marquée par la fin des restrictions de déplacement, première étape dans le déconfinement progressif du pays engagé par le gouvernement.

Lundi, le pays a connu une légère augmentation du nombre de malades en réanimation, repassé au-dessus de la barre des 5600 cas après plusieurs jours de baisse.

Le nombre de patients Covid à l'hôpital est également en légère hausse, à 28.950.

Un total de 311 personnes sont mortes du coronavirus à l'hôpital dans les dernières 24 heures, contre 113 la veille, portant le nombre de décès à au moins 105.159 depuis le début de l'épidémie au printemps 2020.

Bruxelles prépare l'été

À l'approche des congés d'été, la Commission européenne a par ailleurs proposé lundi de permettre l'entrée dans l'UE pour des motifs non essentiels non seulement aux personnes venant de pays où la situation épidémiologique est bonne, mais aussi à celles qui ont reçu la dernière dose recommandée d'un vaccin autorisé dans l'UE.

Les ambassadeurs des 27 États membres doivent examiner mercredi cette proposition.

Des joueurs de foot italiens vaccinés

Dans ce contexte, des joueurs de foot de clubs italiens ont quant à eux reçu leur première dose de vaccin dans la perspective de l'Euro 2020, qui devrait se tenir en juin. 

Deuxième dose indisponible au Brésil

Deuxième pays le plus touché au monde après l'Inde, le Brésil fait face à une pénurie du vaccin chinois CoronaVac, la livraison ayant pris du retard.

Dans sept grandes villes brésiliennes, dont Porto Alegre, les injections de la seconde dose ont été suspendues faute de doses.

L'Equateur interdit l'exportation d'oxygène médical

Utilisé pour traiter les patients atteints du Covid-19, l'oxygène devient le bien précieux que les pays s'arrachent. L'Équateur a fait le choix de plafonner son prix.

«Il est logique que nous donnions la priorité aux besoins de nos compatriotes équatoriens, car il s'agit d'un élément fondamental pour sauver des vies», a déclaré le président du Comité national des opérations d'urgence, Juan Zapata.

Inquiétude autour du vaccin Johnson & Johnson

Les possibles effets secondaires graves du vaccin de Janssen ne rassurent pas. Le Danemark, premier pays en Europe à abandonner le vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19 en avril, a annoncé lundi faire une croix sur celui de Johnson & Johnson, malgré les feux verts du régulateur européen et de l'OMS pour l'utiliser.

Au Canada, le comité scientifique conseillant le gouvernement sur la vaccination a recommandé lundi de réserver l'utilisation de ce vaccin aux personnes âgées de 30 ans et plus, par mesure de précaution.

Plus de 3,2 millions de morts

La pandémie a fait au moins 3.203.937 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles.

Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (577.489), devant le Brésil (408.622), le Mexique (217.233), l'Inde (218.859) et le Royaume-Uni (127.538).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

Comments

//