noscript

Please Wait...

corona

Un analyste militaire israélien se préoccupe de l’inefficacité du «Dôme de fer»

Un analyste militaire israélien se préoccupe de l’inefficacité du «Dôme de fer»
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Les missiles de haute précision de la Résistance font peur à l’ennemi israélien; le «Dôme de fer» sera incapable de protéger «l’espace aérien d’Israël» face à des missiles de croisière de la Résistance venant du Yémen ou de l’Irak, estime un célèbre analyste militaire et sécuritaire israélien.

D’après l’analyste des questions militaires de la «chaîne 12» de la télévision israélienne, Nir Dvori, «peu importe le gouvernement au pouvoir aux États-Unis; entre l’armée israélienne et Washington il existe une coopération durable, signe de l’importance de leurs relations bilatérales».

«Au cours des récents exercices militaires conjoints avec les États-Unis, l’armée israélienne a simulé les moyens de faire face à la nuée de missiles visant Israël en provenance d’Irak et de Yémen, c’est pourquoi l’armée israélienne va devoir révolutionner sa technologie balistique», ajoute l’expert israélien.

Nir Dvori estime fort probable que l’Iran procède aux actes de représailles en réaction à des attaques israéliennes contre la Syrie et des opérations menées contre ses savants nucléaires.

«Sur ce fond, les armées israélienne et américaine poursuivront leur étroite coopération indépendamment des évolutions [survenues sur la scène politique interne de part et d’autre]. Les exercices militaires conjoints ne sont donc pas moins importants pour les États-Unis que pour Israël», ajoute-t-il.

L’expert militaire et sécuritaire israélien évoque aussi la défaillance du «Dôme de fer», un système de défense aérienne mobile israélien: «Lors de futures guerres notamment sur le front nord, le Dôme de fer, qui était capable par le passé d’intercepter jusqu’à 90% des missiles tirés en direction d’Israël, n’aura pas une performance forte et efficace, face à des milliers de missiles qu’il devra détecter quotidiennement, et dont certains seront des missiles de haute précision. Même avec une performance optimale, le Dôme de fer ne sera pas capable de protéger l’espace aérien israélien».

Faisant allusion aux changements récemment effectués sur les systèmes de DCA, et surtout, les emplacements des batteries de «Dôme de fer» de façon à couvrir l’entière superficie de la Palestine occupée, l’analyste israélien rappelle pourtant «la nécessité pour tous les Israéliens de faire preuve de coordination, puisque de sérieuses inquiétudes existent».

Et de poursuivre: «Les appareils sécuritaires israéliens auront vraiment de quoi s’inquiéter, une fois que des missiles de croisière seront tirés depuis l’Irak ou le Yémen. C’est un gros défi pour le Dôme de fer et un sérieux avertissement que nous avions toujours ignoré jusqu’à maintenant».

Des rapports abondent ces derniers temps sur les mesures envisagées ou entreprises par l’armée israélienne afin de pouvoir écarter les menaces de missiles et drones de la Résistance qui, d’ailleurs, ne cesse d’élargir sa banque de cibles israéliennes.

Le cas le plus récent concernerait les images publiées par la société américaine Planet Labs sur l’existence d’une base secrète israélienne stockant des missiles près de la ville occupée d’al-Qods, une base qui n’avait jamais été répertoriée.

Le journal britannique The Guardian avait précédemment écrit qu’«Israël» procédait à une expansion majeure de son installation nucléaire de «Dimona» dans le désert du Néguev.

Comments

//