noscript

Please Wait...

corona

Les armes de la coalition tue les fœtus au Yémen

Les armes de la coalition tue les fœtus au Yémen
folder_openRapports access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

La machine de guerre américano-saoudienne n’a épargné ni grands ni petits au Yémen. Même les fœtus n’y ont pas échappé, trouvant ainsi la mort avant leur naissance.

En effet, les produits toxiques dangereux contenus dans les missiles prohibés tirés par les forces de l’agression contre les provinces du Yémen, ont déformé toute une génération, sans oublier encore les handicaps et les maladies provoqués.

Les médecins yéménites ont observé une augmentation affreuse dans le nombre de nouveau-nés présentant des malformations génitales.

Dans une interview accordée au site AlAhed, le porte-parole du ministère de la santé yéménite, Najib el Qobati fait état de ce fléau : «Le taux des malformations congénitales a considérablement augmenté pendant les années de guerre, surtout dans les provinces qui ont subi des bombardements aux missiles et aux produits chimiques».

«Les médecins et les sages-femmes notent quotidiennement cette recrudescence de malformations congénitales. Sans compter les naissances qui se font à domicile et qu’on ne peut ainsi recenser, puisque plus de 50% d’accouchements ne se font pas sous une surveillance médicale. Les agglomérations populaires les plus denses se trouvent dans les régions provinciales et atteignent les 70% de la population». 

Visite à l’hôpital Al-Thawra à Sanaa

Lors d'une visite sur le terrain au service des enfants de l'hôpital Al-Thawra de la capitale, les crèches étaient complètement remplies de cas prématurés et d'insuffisance pondérale, et les médecins du département ont confirmé que les cas de malformations congénitales fœtales et prématurées étaient devenus un phénomène répandu, appelant le secteur de la santé et la communauté internationale de prêter sérieusement attention à cette catastrophe. Le site a obtenu des photos de déformations, que l'hôpital a récemment reçues.

Selon le porte-parole du ministère de la Santé du Gouvernement de salut national : «Dans certains gouvernorats, les cas apparaissent plus que d'autres, comme Hajjah, Hodeidah et Saada, et nous travaillons toujours à un suivi plus précis des cas au cours des prochaines périodes».

Au fur et à mesure que nous suivons ce phénomène, il s’est avéré que tous les grands hôpitaux de la capitale accueillent de plus en plus de fœtus déformés. A titre d’exemple, l’hôpital al-Joumhouri a accueilli le mois dernier et sur une période de 16 jours, sept nouveau-nés déformés.

Le gouvernorat d'Al-Hudaydah est en tête de la liste des gouvernorats libérés dans lesquels les cas de déformation ont augmenté, en particulier dans la région d'Al-Jarahi.

Les armes d'agression tuent le présent et l'avenir des enfants du Yémen

De nombreux types de malformations congénitales sont apparus chez les nouveau-nés pendant les années d'agression et les médecins n'ont pas été en mesure de les classer.

Certains fœtus présentent de graves déformations et comprennent plus d'un organe dans le corps, y compris des déformations des membres, une déformation des doigts et des orteils, de la fente labiale, une fente palatine, une déformation intestinale, une fente abdominale, des déformations de la tête et du dos, ainsi qu'une dissection dans le corps et un manque d'organes.

Selon Al-Qobati: «Les déformations observées sont nombreuses, certaines sont simples et d'autres sont compliqués et complexes. Nous sommes en train de les classer selon la Classification internationale des anomalies congénitales, pour savoir s'il existe des anomalies qui ne sont pas incluses dans la classification internationale».

L'agression américano-saoudienne a utilisé des armes conventionnellement prohibées contre les Yéménites

Parmi ces armes et munitions (des bombes à fragmentation, à fission, à neutrons et au phosphore), leur radiation a affecté même les animaux dans les zones ciblées.

Il ne fait aucun doute que ces armes ont eu un impact direct sur les femmes et donc leurs enfants.

Les armes de la coalition tuent l’enfant yéménite dans le ventre de sa mère.

Al-Qobati affirme: << L'agression a utilisé dans sa guerre contre le Yémen toutes sortes d'armes interdites dans des quantités qui ont dépassé de loin ce qui a été utilisé dans les guerres mondiales sur une période de 6 ans. L'agression n'a exclu aucune région du Yémen, malgré ses bombardements concentrés sur certaines provinces et régions. "

Le porte-parole du ministère de la Santé ajoute : «Le ministère de la Santé mène actuellement une étude dans certains hôpitaux et corps médicaux pour découvrir les causes attendues du phénomène des embryons déformés, et nous enquêtons sur des cas au niveau national à travers des formulaires. Cette étude nous fournira la connaissance nécessaire, surtout que la fréquence des cas confirme que les armes prohibées utilisées par l'agression sont parmi les facteurs essentiels de ce fléau ».

Qui sauvera les enfants du Yémen?

«Les soins sanitaires des fœtus déformés ne sont pas faciles, d'autant plus que sa détection à un stade précoce de la grossesse nécessite des capacités avancées, ainsi qu'un processus de diagnostic rapide et d'intervention précoce qui nécessite des centres ou unités spécialisés, en plus des autorisations pour mener des interventions chirurgicales.

En outre, le manque d'incubateurs adéquats au niveau de tous les hôpitaux, en particulier les hôpitaux ruraux, et la rareté des spécialistes dans le domaine des naissances natales compliquent la fourniture de soins possibles et opportuns», selon Al-Qobati.

Cette prochaine génération qui viendra au monde, portant les douleurs et l'injustice de l'agression américano-saoudienne, se tiendra un jour devant ce monde muet et soumis, au cas où ses douleurs lui permettaient de survivre, et elle demandera au monde portant le masque du sentiment humain : où était-il quand les pays de la coalition ont largué toute leur haine et leurs bombes contre le Yémen ?!

Comments

//