noscript

Please Wait...

corona

Le «tribunal de Haifa» a interdit de diffuser les résultats de l’enquête sur la marée noire touchant Gaza et le Liban

Le «tribunal de Haifa» a interdit de diffuser les résultats de l’enquête sur la marée noire touchant Gaza et le Liban
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_time depuis 5 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Sputnik 

Le «tribunal de Haifa» a interdit de diffuser les résultats de l’enquête sur la marée noire touchant la côte entre Gaza et le Liban, relate Canal 13 de la télévision israélienne.

Les conclusions de l’enquête sur la pollution par des produits pétroliers de plus de 160 km de plage à Haifa, en «Israël», seront maintenus secrètes pendant sept jours sur décision du tribunal de Haïfa, a annoncé ce lundi 22 février la chaîne de télévision israélienne Canal 13.

«Le ministère de la Protection de l’environnement a annoncé la décision d’un juge de la cour des magistrats de Haïfa d’interdire la publication des détails de l’enquête lancée suite à la pollution de dizaines de kilomètres de plage. L’interdiction restera en vigueur pendant sept jours», a-t-elle rapporté.

L'ordonnance interdit la publication de tout détail susceptible d'identifier les suspects, les navires, les ports et les sociétés concernées, précise The Times of Israel.

Des tonnes de produits pétroliers ont recouvert plus de 160 kilomètres de plages «israéliennes», de «Rosh Hanikra» dans le nord du pays à «Ashkelon» au sud, depuis une tempête qui a duré une semaine.

La pollution a été signalée pour la première fois le 18 février, après la découverte du corps d’un bébé rorqual sur la côte entre Ashdod et Ashkelon. Des nappes d’hydrocarbures ont également été repérées à 200-500 mètres de la côte, près de Haifa.
 

//