noscript

Please Wait...

corona

USA: selon un sondage, 46% des partisans du camp républicain pourraient rejoindre Trump

USA: selon un sondage, 46% des partisans du camp républicain pourraient rejoindre Trump
folder_openAmériques access_time depuis 11 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le Grand Old Party – le parti des républicains aux États-Unis – ne tiendrait pas le coup si l’ex-président Donald Trump est de retour, d’une manière ou d’une autre, avec son propre camp.

Dans un nouveau sondage publié en collaboration entre l’Université du Suffolk et USA Today, publié dimanche 21 février, près de la moitié des partisans de Trump – 46% – déclarent qu’ils abandonneraient le camp des républicains pour un autre s’il était à la tête d’un nouveau parti.

Combat de la vérité

De plus, plus de 50 % des personnes interrogées ont déclaré que le gouvernement devrait être «plus fidèle à Trump».

58% pensent que l’attaque du 6 janvier au Capitole était «principalement une attaque antifa, qui n’a impliqué que quelques partisans de Trump». On en est là.

L’insurrection «était clairement horrible, mais comment savoir qui y participait réellement? Vous auriez pu y croiser quelqu’un de gauche… prétendant être un partisan de Trump», a déclaré un participant au sondage.

De plus, une proportion étonnante de 73 % des personnes interrogées déclare que la victoire du président Biden n’est toujours pas légitime.

«Cela n’est pas surprenant, étant donné que les grandes chaînes d’information continuent d’inviter des personnalités éminentes du parti républicain sur leurs ondes pour répandre des mensonges», soulignent-ils.

Dédiaboliser

Tandis que certains conservateurs cherchent à ce que le parti républicain se distancie de Trump, les résultats d’un tel sondage remettent en question la viabilité d’un tel mouvement.

Cependant, même si la cote de popularité de Trump parmi les électeurs républicains tourne autour de 80 %, certains membres du parti pensent toujours que c’est une stratégie gagnante de s’éloigner de l’ancien président.

«Le GOP doit se concentrer sur la nomination de candidats qui peuvent gagner à l’automne 2022 et mettre fin au fiasco Trump», a déclaré le stratège politique Scott Reed au Guardian.

Comments

//