noscript

Please Wait...

Premier anniversaire du martyre du général Soleimani

Coronavirus: Plus de 92 millions de cas à travers le monde, 4470 morts aux États-Unis

Coronavirus: Plus de 92 millions de cas à travers le monde, 4470 morts aux États-Unis
folder_openAmériques access_time depuis 9 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web      

La Covid-19 a fait 1 million 970 mille 95 décès à travers la planète alors que 65 millions 822 mille 734 personnes se sont rétablies de la maladie.

Le nombre de cas est actuellement de 92 millions 9 mille 660.

Les États-Unis sont en tête de liste avec 23 millions 368 mille 225 cas, suivis de l'Inde (10 millions 495 mille 816 cas), du Brésil (8 millions 195 mille 637 cas), de la Russie (3 millions 448 mille 203 cas), du Royaume-Uni (3 millions 164 mille 51 cas), la France (2 millions 806 mille 590 cas), de la Turquie (2 millions 346 mille 285 cas), de l'Italie (2 millions 303 mille 263 cas), de l'Espagne (2 millions 137 mille 220 cas), de l'Allemagne (1 million 957 mille 492 cas), de la Colombie (1 million 816 mille 82 cas), de l'Argentine (1 million 744 mille 704 cas), du Mexique (1 million 556 mille 028 cas), de la Pologne (1 million 395 mille 779 cas), de l'Iran (1 million 299 mille 22 cas), de l'Afrique du Sud (1 million 259 mille 748 cas), de l'Ukraine (1 million 124 mille 430 cas) et du Pérou (1 million 40 mille 231 cas).

Alors que le Covid-19 a coûté la vie à près de deux millions de personnes dans le monde, après les apparitions des nouvelles souches britanniques et sud-africaines, c'est maintenant au tour du Japon de s'inquiéter d'une mutation. Une pandémie qui galope et frappe de plein fouet les États-Unis avec un nouveau record quotidien de 4500 morts, contre laquelle la course au vaccin continue.

4500 morts et PCR d'entrée obligatoire aux États-Unis

Les États-Unis, pays le plus touché par le coronavirus, ont largement dépassé mardi 12 janvier leur précédent record de morts du Covid-19 en une seule journée. Plus de 235.000 nouvelles contaminations et 4470 morts ont été enregistrés. Jamais, jusqu'à présent, ce pays n'avait été confronté à une flambée de l'épidémie dont il n'arrive pas à reprendre le contrôle depuis l'automne.

Dans l'espoir d'enrayer les contagions, les autorités fédérales ont décidé que tous les voyageurs souhaitant se rendre aux États-Unis par avion devraient désormais présenter, à partir du 26 janvier, un test négatif au Covid-19 afin d'être autorisés à voyager. Ce test devra être réalisé dans les trois jours précédant le départ pour les États-Unis. Les compagnies aériennes seront chargées de vérifier qu'un test a bien été réalisé avant l'embarquement.

Conseil de défense décisif en France

Avec 20.000 nouvelles contaminations quotidiennes et la crainte de la propagation du variant britannique sur le territoire français, l'heure est à la concertation deux semaines après les fêtes de fin d'année. Le gouvernement doit-il mettre en place de nouvelles mesures restrictives ? Couvre-feu ou reconfinement ? Pour répondre à ces questions, Emmanuel Macron réunit mercredi 13 janvier un Conseil de défense dont les conclusions seront présentées le lendemain par Jean Castex et Olivier Véran lors de la traditionnelle conférence de presse hebdomadaire.

Le chef du gouvernement, qui a jugé mardi que les Français s'étaient «bien comportés» à cette occasion, a indiqué la veille que «le couvre-feu suffit», semblant écarter un troisième reconfinement dans l'immédiat. En revanche, l'ajout de territoires aux 25 départements déjà sous couvre-feu dès 18h, voire sa généralisation à l'ensemble du pays, est envisagé, selon plusieurs sources proches du gouvernement.

Apparition d'un nouveau variant au japon

Après le Royaume-Uni et l'Afrique du Sud, c'est au tour du Japon à chercher à isoler un nouveau variant du coronavirus, récemment détecté sur quatre personnes arrivées dans l'archipel en provenance du Brésil, afin de pouvoir l'analyser davantage, ont déclaré mardi les autorités locales. Ce variant du SARS-CoV-2 résulte d'une évolution «d'une lignée virale du Brésil, qui circule en Amazonie», provisoirement baptisée «B.1.1.28», a affirmé le chercheur brésilien Felipe Naveca, qui collabore avec l'institut Fiocruz.

Brésil : le vaccin chinois efficace à 50,38%                         

Le vaccin chinois CoronaVac a montré une efficacité globale de 50,38% contre le Covid-19 lors d'essais cliniques réalisés au Brésil, a annoncé l'Institut Butantan chargé de sa production dans le pays. Selon lui, le vaccin, développé par le laboratoire chinois Sinovac, empêche 78% des vaccinés ayant néanmoins contracté le virus d'avoir besoin d'être hospitalisés et 100% d'entre eux de développer des formes graves de la maladie.

De son côté, le vaccin AstraZeneca/Oxford a fait une demande d'autorisation auprès de l'Agence européenne des médicaments (EMA). Un verdict attendu pour le 29 janvier. Ce vaccin est moins cher à produire que ses rivaux et plus facile à stocker. Pour l'heure, seuls les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna sont administrés dans l'Union européenne.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, dont le pays n'a jusqu'à présent obtenu aucune dose de vaccin contre le Covid-19, a appelé l'Union européenne à aider Kiev et cinq autres ex-républiques soviétiques (Arménie, Azerbaïdjan, Bélarus, Géorgie et Moldavie) à vacciner leurs populations.

La Tunisie confinée

Le ministère tunisien de la Santé a décidé d'imposer un confinement général de quatre jours à partir de jeudi 15 janvier pour limiter la propagation du Covid-19 qui a atteint des records, entraînant une situation «très dangereuse» en Tunisie.

Ces mesures de confinement, qui incluent un couvre-feu renforcé, entrent en vigueur le jour du dixième anniversaire de la Révolution, entravant toute commémoration de la fuite de Zine el-Abidine Ben Ali le 14 janvier 2011, dans un contexte de tensions sociales.

Plan de relance et crise gouvernementale en Italie

Alors que l'Italie, qui déplore près de 80.000 morts depuis le début de la pandémie de Covid-19, le gouvernement a adopté un ambitieux plan de relance de 222,9 milliards d'euros pour remettre à flot une économie mise à mal par la pandémie. «Le Conseil des ministres a approuvé le #RecoveryPlan, le plus grand plan d'investissement jamais engagé en Italie», a annoncé le ministre de l'Économie, Roberto Gualtieri. Ce «Recovery plan» qui doit encore passer au parlement pourrait toutefois sonner le glas de l'alliance gouvernementale entre des partis de centre gauche et aboutir sur un remaniement, avec une montée en puissance de ministres désignés par Italia Viva. Plusieurs ténors de la majorité ont appelé les chefs de parti à la responsabilité au moment où l'Italie se mobilise pour accélérer son programme de vaccination de masse.

 

Comments

//